Retour chez Ma Mère

J’avais gagné deux places de cinoche pour aller voir la dernière comédie d’Eric Lavaine, à qui l’on doit également Poltergay (je l’ai vu récemment et j’ai bien rigolé) et Barbecue.

Je n’étais pas sûre que mon homme serait très emballé, car il est généralement assez réticent à aller voir des comédies françaises, mais je lui ai néanmoins proposé… Il a accepté de m’accompagner.

 

***

Retour Chez Ma Mère est une comédie française actuellement à l’affiche. Alexandra Lamy incarne une quarantenaire qui se retrouve à emménager chez sa mère après que son entreprise a coulé.

Stéphanie, c’est son prénom, n’a plus de toit, plus de compte en banque, et même ses « amis » sont aux abonnés absents depuis qu’elle est au chômage.

Retourner vivre dans l’appartement surchauffé de sa Mère, a de jolis côtés, mais elle voit surtout les inconvénients ; les CD de Cabrel qui tournent en boucle, par exemple.

Ce que Stéphanie ignore, c’est que sa maman vit peut-être encore moins bien la situation…

***

IMG_6267

Difficile de vous en dire plus sans spoiler. Mais croyez-moi, cette comédie est bien ficelée. Les rebondissements sont nombreux et on rit pour de vrai, tout au long du film !

S’il n’est pas trop tard, je vous conseille de ne pas regarder la bande-annonce, car elle contient une partie de la meilleure scène du film… et ce serait dommage de gâcher l’effet de surprise.

Josiane Balasko campe une maman très crédible et diablement attachante. Inutile de préciser que son jeu d’actrice est époustouflant. Elle n’en est vraiment plus à faire ses preuves…

On a plaisir également à retrouver Mathilde Seigner, dans un rôle de grande gueule au cœur tendre. À noter également, la présence de Philippe Lefebvre (qui restera pour moi, éternellement, l’un des mecs de Clara Sheller, ma série culte), Jérôme Commandeur, et Patrick Bosso, qui fait une courte apparition assez sympathique…

Il y a de jolis quiproquos, mais aussi de vraies réflexions, et des situations que l’on peut vivre dans n’importe quelle famille ! Ce qui m’a plu, c’est le bon dosage entre comédie et réalité. Certes, certains points sont un peu forcés, et c’est le propre de la comédie, mais on reste sur une histoire qui se tient, et on peut assez facilement y croire…

Du coup c’est un film qui pourra parler à tout le monde, et plaire au plus grand nombre.

Je me suis régalée et n’ai pas vu passer l’heure et demi. Mon homme, pourtant peu friand de films français, a bien apprécié également. Il a passé un bon moment.

 

[Lecture] Elle écrit Josiane Balasko ?

Josiane Balasko actrice, nous connaissons tous. Mais Josiane Balasko auteure, c’est un peu moins sûr… Pour ma part en tout cas, cela a été une découverte, et une bonne découverte même !

Josiane Balasko a écrit à ce jour trois romans :

*Cliente, en 2004

*Parano Express, en 2006

*La Nuit sera Chaude, en 2011

C’est son premier roman que j’ai lu et que je m’apprête à vous présenter…

Je suis tombée dessus chez Emmaüs, et j’ai été attirée par le résumé au dos.

IMG_1380

Cela parle de quoi ?

Fanny et Marco forment un jeune couple marié. Ils s’aiment, mais malheureusement, leur situation financière est compliquée. Marco travaille sur des chantiers et peine à en tirer un salaire. Fanny a son propre salon de coiffure, avec le prêt qui s’y rattache… Les deux jeunes gens vivent dans la famille de Fanny, car ils n’ont pas les moyens d’avoir leur propre appartement.

Un jour, Fanny découvre que Marco ne fait pas que de travailler sur les chantiers… Il est également escort boy. Autrement dit, il vend ses charmes, encore autrement dit, il se prostitue.

 

Original non ?

En effet, ce roman sort un peu des sentiers battus, car on a plus l’habitude de lire des livres sur la prostitution féminine que sur les escorts boys. Ajoutez à cela que l’histoire prend une autre dimension grâce à un troisième personnage qui s’immisce entre Marco et sa femme, Judith.

Elle est l’une des clients régulières de Marco. Animatrice d’une émission de télé-achat, elle s’est attachée à Marco, et s’intéresse à ses problèmes… Loin d’être une jeune première totalement naïve face aux hommes, elle assume d’avoir recours à des escort boys, pour assouvir ses envies quand elles se présentent. Elle ne cherche pas l’amour éternel, seulement un peu de sexe de temps en temps, et peut-être aussi de la compagnie…

IMG_1382

Cela m’a plu ?

Oui. Ce roman a été une belle découverte pour moi. J’ai bien accroché aux différents personnages, et notamment à celui de Judith. L’écriture de Josiane Balasko est efficace, sans fioritures, limpide, très agréable. On tourne les pages rapidement et il est tout à fait possible de lire ce roman d’une traite, tant il est plaisant.

L’auteure n’entre pas dans les détails et ne tombe jamais dans la vulgarité. Elle ne détaille pas les parties de jambes en l’air. Au contraire, elle s’attache à nous parler du quotidien des personnages. On comprend pourquoi Marco en est venu à se prostituer dans le dos de sa femme. On comprend aussi pourquoi Judith a recours à des escort boys.Chacun a ses raisons.

On ne tombe dans aucun cliché, et l’auteure n’a pas jugé bon de tartiner son histoire de pathos inutile. Certes l’histoire n’est pas ultra joyeuse, mais les personnages gardent tous une bonne dose de dignité, et assument leurs actes.

Cela donne un roman vraiment réussi, qui était à la base destiné à être un scénario de film… Quand Josiane Balasko a voulu le faire produire, elle n’a pas trouvé preneur. Le sujet était jugé trop osé. La prostitution masculine pensez-vous !

Finalement, avec le succès du livre, Cliente a été adapté pour le cinéma, avec Nathalie Baye dans le rôle de Judith. Je ne l’ai pas encore vu mais je pense qu’un jour je vais remédier à cela !

Et vous, connaissiez-vous ce roman ? Avez-vous lu d’autres livres de Josiane Balasko ?

Pour ma part j’ai acheté Parano Express, et je compte le lire prochainement… 🙂