RTT – Kad Merad et Mélanie Doutey

RTT est une comédie française sortie en 2009, disponible sur Netflix. Comme j’adore Mélanie Doutey, et qu’elle figure au générique de ce film d’une heure et demie, j’ai voulu le visionner. Mon homme a accepté sans trop d’hésitation, car il aime bien Kad Merad…

L’histoire est sympathique, puisqu’il s’agit d’une jolie voleuse, qui subtilise une toile et entreprend de la livrer au commanditaire, à Miami. Pour passer le tableau lors des contrôles de l’aéroport, elle se sert d’Arthur, un pauvre type pas bien méchant qui vient de se faire larguer… Arthur se rend aussi à Miami, pour tenter de convaincre son ex de ne pas épouser son nouveau mec. Mais ses projets pourraient bien se retrouver « légèrement » chamboulés…

 

19182875.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

RTT est un film humoristique, qui a voulu toucher un peu à tous les genres, vacillant tantôt vers la romance, tantôt vers l’action. Grâce au casting, il évite de couler à pic, mais passe malgré tout assez près du naufrage à plusieurs reprises…

Le scénario est poussif, et on évolue sans finesse d’une situation à une autre. Difficile d’adhérer, même avec toute la bonne volonté du monde.

Il y a quelques situations amusantes, quelques scènes assez mignonnes. Mais l’ensemble reste quand-même assez plat. Cela manque de vrais bons rebondissements, et quand le scénario n’est pas à la hauteur, il est toujours difficile de redresser la barre… même quand on s’appelle Kad Merad !

En bref, ce film se regarde. Ce n’est pas un navet absolu. Mais si vous avez le choix avec d’autres films, peut-être serait-il plus judicieux de ne pas opter pour celui-ci !

 

 

Publicités

[DVD] Kad Merad est l’Italien

Cela faisait des années que j’avais envie de visionner cette comédie avec Kad Merad, mais que mon homme traînait des pieds. Je me souviens, il y a au moins quatre ans, j’avais voulu louer le DVD, mais l’homme avait réussi à m’orienter sur une autre comédie, pour s’épargner le visionnage de l’Italien. A force d’entêtement, j’ai enfin obtenu gain de cause, et franchement je ne regrette pas d’avoir insisté !

Cette comédie sortie en 2010 dure 1 h 42, et met en scène Kad Merad, aux côtés de la regrettée Valérie Benguigui. On retrouve aussi les visages connus de Roland Giraud, Guillaume Gallienne et Philippe Lefebvre.

 

***

L’histoire est toute simple. C’est celle de Dino Fabrizzi, vendeur dans une concession de véhicules italiens de luxe (je pense que l’on peut citer la marque car elle est largement reconnaissable dans le film : MASERATI !!).

Dino a bien réussi dans la vie. Il est en passe d’obtenir une promotion (il faudra d’abord qu’il se confronte à son rival) ; son couple se porte bien, il a un meilleur pote. Seul hic… Dino ne s’appelle pas vraiment Dino, mais… Mourad. Et il n’est pas du tout italien comme il le fait croire à tout le monde… mais algérien.

Son mensonge va le rattraper, lorsque son père malade, lui demandera d’effectuer le ramadan à sa place… 

Dino pourrait bien avoir du mal à cacher sa véritable identité plus longtemps…

***

Je m’attendais à une comédie un peu lourde, truffée de clichés sur les italiens et les algériens. Mais je comptais sur le casting qualitatif pour faire de cette comédie un bon petit film à regarder dans mon canapé. Et bien j’ai finalement été surprise… L’Italien est un très bon petit film, et même un bon film tout court.

Kad Merad m’a totalement bluffée par sa crédibilité. J’ai accroché à son personnage et me suis surprise à croire son histoire ! Moi qui adore l’Italie et grince un peu des dents quand on imite les italiens (par exemple j’insulte ma télé quand passe la pub pour la pizza Buittoni avec le père qui parle de mariage), je n’ai pas trouvé à redire. Certes il y a quelques clichés, mais ils sont bien dosés, et pas du tout indigestes.

L’histoire se tient de A à Z, et on se surprend à sourire, attendris par le personnage principal…

Même l’homme, qui regardait ce film juste pour me faire plaisir, a dû reconnaître qu’il avait passé un très bon moment devant cette comédie. Je crois que l’on a tout dit, non ? 🙂