Journal d’un incorrigible éditeur…

C’est sur une belle étagère de book crossing, à l’hôtel Maggiore de Bologne, que j’ai rencontré ce livre (en italien) : Diario di un editore incorreggibile. Je n’en avais jamais entendu parler et ne connaissais pas l’auteur, Mario Cassini.

Le résumé m’a tout de suite tentée. Un livre écrit par un Éditeur, au sujet de son job, quand on aime passionnément les livres cela attire forcément, non ?

Dans ce petit livre (une centaine de pages) l’auteur nous relate comment il est devenu Éditeur, et ce que cela signifie réellement de tenir une maison d’édition.

Il nous détaille ses différentes missions, raconte pourquoi il a choisi cette voie, et en quoi il a pu être déçu par rapport à ce qu’il imaginait.

C’est intéressant, et l’écriture est plaisante. Donc le livre se lit rapidement.

J’ai regretté que certains passages se répètent un peu, notamment quand l’auteur parle de l’aspect paperasse qui prend le dessus sur la lecture et le vrai plaisir de lire. Mais ce n’était pas non-plus insupportable…

J’aurais aimé rencontrer plus d’anecdotes amusantes. Disons que je m’attendais à un livre marrant, et qu’en réalité c’est surtout un témoignage, léger mais pas humoristique.

Le fait de découvrir la réalité qui se cache derrière un métier qui pourrait faire fantasmer est fort intéressant.

Si le thème vous tente et que vous lisez en italien, alors laissez-vous tenter !

Publicités

Soie – un court roman, plein de poésie

Soie est un très court roman, presque une nouvelle… écrit par Alessandro Baricco, écrivain italien né en 1958.

Je l’ai choisi car c’était un livre tout fin, facile à emporter avec soi, et que le résumé au dos me donnait envie.

Nous découvrons Hervé Joncourt, acheteur d’œufs de vers à soie, qui parcourt le monde pour exercer son métier, et se rend notamment au Japon. Là, il tombe sous le charme d’une mystérieuse jeune femme, dont le regard laisse penser qu’elle est occidentale…

soie_alessandro_baricco.jpg

L’auteur décrit peu ses personnages, et laisse beaucoup de place à notre interprétation. J’avoue que cela m’a quelque peu déstabilisée, car je ne savais pas bien ce que j’étais sensée comprendre parfois, et si je n’interprétais pas un peu trop…

Soie est un beau texte, avec des répétitions qui le rendent poétique, en lui imprimant un rythme. C’est doux à lire, très joli.

L’histoire est simple et pleine de mystère, notamment parce-qu’Alessandro Baricco en dit peu justement, et nous laisse tout le loisir d’imaginer…

Oui c’est une belle lecture, oui il faut lire Soie, mais choisissez un moment de grand calme, quand vos pensées pourront se focaliser sur l’histoire et rien d’autre, car mine de rien, ce livre requière toute votre attention… c’est peut-être ce qui a pêché de mon côté et m’a empêchée d’avoir un véritable coup de cœur !