Le mariage du mensonge

Le livre dont je vais vous parler aujourd’hui existe en anglais, en italien et en espagnol. Il n’a à ce jour, pas été traduit en français. Mais comme je l’ai adoré, je vais vous en parler malgré tout.


C’est un thriller de Belle KIMBERLY, qui date de 2016. Je l’ai trouvé dans les promos de la boutique Amazon Kindle.


Nous faisons la connaissance d’Iris et son mari Will, qui se réveillent le lendemain de leur anniversaire de rencontre, follement amoureux l’un de l’autre. Le couple file le parfait amour, et a décidé de faire un bébé.


Alors qu’Iris arrive en retard au travail, après un petit câlin matinal, elle apprend qu’un avion parti du même aéroport que son mari vient de s’écraser. 


Heureusement, quelques minutes plus tard, elle découvre avec soulagement que l’avion n’allait pas à Orlando, mais à Seattle. Ouf, ce n’était pas le vol de Will…


Et pourtant, très vite la compagnie aérienne publie la liste des passagers, sur laquelle figure le nom de Will…
Que s’est-il passé ? Pourquoi Will aurait-il menti à sa femme ? Qu’avait-il à cacher ?


De fil en aiguille, Iris va mener l’enquête, et découvrir d’autres points d’ombre… 


Ce roman m’a captivée depuis les toutes premières pages. Je me suis tout de suite prise au jeu, et ai eu envie de savoir pourquoi Will avait menti. 

L’auteur nous fait vite comprendre qu’il ne s’agit pas d’une banale histoire de double vie ou de tromperie. C’est bien plus compliqué que cela !


J’avais du mal à éteindre la liseuse pour me coucher, car je voulais toujours en savoir plus. J’ai trouvé que le récit était vraiment bien ficelé, facile à suivre, et pleins de fausses pistes !

Un Amore di Zitella – Andrea Vitali

C’est à Mantova, pendant mes vacances, que j’ai trouvé ce roman d’occasion dans la librairie Libraccio. A 4,95 € j’ai craqué, car le résumé me tentait pas mal…

Ce roman paru en 1996, est relativement court, puisqu’il ne compte que 116 pages. Il nous dépeint l’existence paisible de Iole Vergara.

Iole travaille comme dactylo pour la commune de Bellano. Elle est ce que l’on appelle à l’époque, une « vieille fille ». 

Son quotidien est fait d’habitudes, qui forment une douce routine. Elle discute avec sa collègue Iride, qui n’a pas son pareil pour faire des histoires et trouver toujours à redire, dîne invariablement d’un café au lait, et s’accommode plutôt bien de sa solitude.

Et puis un jour, sur un malentendu, Dante débarque dans la vie de Iole…

Et là je ne vous en dirai pas plus, car c’est la clef du roman… un roman paisible, comme le village de Bellano, au bord du lac de Côme.

Il m’a beaucoup plu car même s’il ne se passe finalement pas grand chose, l’auteur arrive à dresser un joli portrait des gens qui font ce village. On a plaisir à les découvrir et à prendre part à leurs petites histoires.

L’écriture est fine, très accessible. Il faut juste lire l’italien ! J’ai beaucoup aimé cette découverte, et pense me mettre à la recherche des autres livres de cet auteur…

Mantova 2017