Les Heures souterraines – Delphine de Vigan

Il y a fort longtemps que je disais que je voulais lire un roman de Delphine de Vigan. A force d’en entendre et surtout d’en lire du bien, il fallait bien que je prenne le temps de le faire !

C’est en Italie que j’ai trouvé son roman Les Heures souterraines, en version traduite. J’ai hésité un petit peu… lire un roman français, traduit en italien, alors que ma langue maternelle est le français… cela n’a pas forcément beaucoup de sens. Oui, oh, et puis ?

Donc sans plus tergiverser, j’ai acheté mon bouquin en italien, et me suis plongée dans la lecture !

Mantova 2017

Le Ore Sotterranee, devant le duomo de Mantova

*

Mathilde est maman de trois garçons, qu’elle élève seule en banlieue parisienne. Tous les jours, elle part travailler en transport en commun. Elle rejoint le bureau, et son patron Jacques. Pendant huit ans, ce travail a donné un sens à sa vie, mais un beau jour, Jacques s’est mis à détester Mathilde et à lui rendre la vie impossible, de façon très insidieuse.

D’abord, il a supprimé les réunions informelles, a commencé à lui faire des remarques sur son air fatigué, sur le fait qu’elle partait tôt du bureau, sur ses retards. Puis il a cessé de l’inviter aux réunions importantes, de l’inclure dans les projets.

Mathilde s’est retrouvée au placard, seule et sans aucun but.

Thibault lui, travaille aux Urgences. Mais ce qui occupe ses pensées, plus que son métier, c’est Lila. Il l’aime à la folie, mais c’est justement là tout le problème, car apparemment la jeune femme ne l’aime pas en retour.

Il a son corps, mais pas son cœur…

Aussi perdus l’un que l’autre, Mathilde et Thibaut vont se croiser un 20 mai.

*

Ce roman m’a beaucoup plu. J’ai aimé l’histoire finalement très simple ; une histoire de deux personnes paumées chacune à leur façon, dont on suit le quotidien. La plume est légère, et se fait oublier au profit des personnages, que nous apprenons à découvrir petit à petit.

C’est un roman qui n’est pas forcément très joyeux, mais garde une belle part d’espoir et de beauté. Je l’ai trouvé très agréable à lire, et ai oublié que je le lisais en italien, tant la lecture a été facile.

Je vous recommande ce roman.

 

Publicités

Mantova [Italie]

L’an dernier, en août 201…6, sur notre chemin entre Bologne et Verone, se trouvait la ville de Mantoue (Mantova). Pourquoi la traverser et ne pas s’y arrêter ? Cela aurait été dommage non ?

Nous y avons donc fait étape, le temps d’une petite journée, sans rien savoir de ce qui nous y attendait…

Première surprise, Mantova fait très « village vacances », car elle est entourée de lacs artificiels, qui servaient autrefois pour la défendre (à la place des remparts).

Mantova - Italia

C’est d’ailleurs au bord de l’un de ces lacs que nous avons posé notre panier à pic nique, profitant de l’ombre d’un arbre et d’une petite fontaine publique pour rincer nos tomates !

Mantova - Italia

On voit des bateaux de tourisme sur les lacs, des cyclistes torse-poil, des gens avec des paniers de pic-nique. Bref, cela sent la crème solaire et les vacances !

Notre visite tombant un dimanche, le stationnement était gratuit. Tant mieux car nous étions nombreux à tourner à la recherche d’un emplacement… et trouver hors zones payantes auraient relevé du miracle !

On est bien au bord de l’eau… L’endroit est reposant et il y a un bar-restaurant qui diffuse de la musique. Mais nous ne sommes pas venus QUE pour la glandouille ! Il serait dommage de ne pas découvrir le centre ville !

Mantova - Italia

Mantova est littéralement envahie de touristes, même en aout, même le dimanche ! Du coup, les magasins sont ouverts et on trouve des cartes postales (1 € l’une… aïe !). En cherchant bien, vers la maison du Rigoletto, nous en avons déniché une correcte à 0,50 € !

Question enseignes, ce sont les mêmes qu’ailleurs : Jennyfer, Kiko, Bottega Verde, Bijoux Brigitte, Rolex, trouvez l’intrus ! :-p

Les serveurs alpaguent les touristes le long des terrasses, pour vendre leurs menus spéciaux. Le roast beef-frites côtoie les pizze et focaccie. J’ai même vu un resto qui proposait un plat de pizza-frites. Mammmmma mia!
On croise beaucoup d’amateurs de gelati. Les magasins de spécialités du coin ne manquent pas !

***

Mantova - Italia

Le palazzo ducale (au fond sur la photo ci-dessus) se trouve à côté de la cathédrale et abrite un musée (entrée : 13 € + guide/audioguide en sus). Il y a visiblement énormément de choses à voir. Sur une journée nous avons préféré rester en extérieur.

Mantova - Italia

Plafonds peints, galeries, tableaux, le palais Ducale possède aussi une salle des glaces. Sans le visiter, on peut avoir un aperçu car des photos des salles les plus marquantes sont affichées sous les arcades, pour nous mettre l’eau à la bouche !

Mantova - Italia

À côté, le Rotonda (église circulaire) se visite gratuitement. Elle ferme de 13 à 15 h 00. Il y a une petite tour carrée à côté, qui accueille le musée du temps et de sa mesure (entrée : 3 €).

Mantova - Italia

Ci-dessus : intérieur de la Rotonda

La place principale (piazza Sordello) est très jolie. Elle est pavée de galets et vous fatiguera les mollets. On y trouve des restos, boutiques touristiques, et le palais Ducal, ainsi que le duomo. Nous avons pris un Shakerato senza zucchero (café glacé sans sucre) et un’ aranciata (un Fanta quoi) dans les fauteuils cosy de la Trattoria Ducale. C’est un resto de spécialités mauriciennes. À noter, ce resto propose des plats végétariens, notamment du riz basmati avec des légumes. Nous n’avons pas testé mais comptez 12 € en moyenne par plat.

Mantova - Italia

Pour en revenir aux visites, Le château est immense (plus de 500 pièces). Il se visite avec le palais Ducal, pas séparément. Comme je vous l’ai déjà dit, nous avions fait le choix de rester dehors, et n’avons donc pas visité l’intérieur du château.

Mantova - Italia
On peut voir l’extérieur, avec ses douves remplies d’eau et ses impressionnants murs d’enceinte.

À Mantova, il y a également un musée historique des pompiers, et un musée médiéval (attention aux horaires, il fermait à 13 h 00 le jour de notre visite).

Un peu à l’extérieur du centre, mais toujours dans Mantoue, le palais Te était la résidence caliente, où les Gonzague prenaient du bon temps avec des courtisanes… La visite coûte 12 €.

Mantova - Italia

Nous sommes tombés sur la Maison du Rigoletto, celle où Verdi a fait habiter son célèbre personnage. Une statue nous accueille dans la cour. À l’intérieur, il y avait un point/boutique touristique et une expo temporaire de peinture.

Mantova - Italia

***

San Andrea est une belle Église avec coupole.

Le Plafond en trompe l’oeil, avec des faux reliefs carrés donne une impression de profondeur. Sur les côtés, des colonnes en trompe l’œil également structurent le bâtiment, avec des motifs naturels (feuilles) ou abstraits (spirales, tortillons).
L’ensemble est vraiment joli, lumineux et harmonieux.

Juste sous la coupole, une plaque en bronze attire notre regard. En dessous, serait conservé un échantillon du sang du Christ… Il aurait été caché là par le soldat qui aurait crucifié le Christ…

Mantova - Italia

Mantova - Italia

***

Le Duomo n’est pas le plus beau ni le plus impressionnant que nous ayons vu de notre séjour, mais il mérite la visite.
L’homme l’a trouvé immense et très joli, alors je ne saurais pas bien me prononcer. Disons qu’après avoir visité beaucoup d’autres cathédrales (notamment celle immense de Bologne, la veille) je deviens difficile à surprendre ! :-p

 

Mantova - Italia

Mantova - Italia

Mantova - Italia

***

J’ai été plus surprise par la Rotonda, que j’ai déjà évoqué plus haut. Cette petite église toute ronde est vraiment atypique. L’entrée est libre mais l’offrande appréciée pour aider à la restauration du monument. On en a rapidement fait le tour, mais ce n’est pas une raison pour zapper l’étape car vraiment, l’endroit est charmant et abrite de belles statues, toutes en finesse.

Mantova - Italia

***

On regrettera parfois le côté très touristique de Mantova et l’abondance d’adresses pour touristes, qui font qu’il est difficile de vivre Mantoue comme un italien ! Malgré tout, la ville est sympathique. On y trouve de tout : des lieux à visiter (essentiellement payants), des magasins, et des lacs pour le farniente.

Mantova - Italia
Attention cependant ; nous n’avons vu personne à l’eau, donc ne comptez pas étaler la serviette et perfectionner votre brasse coulée !

Mantova, et si on y retournait ?

En 2016, nous avions préparé un petit road trip italien, qui nous avait menés de Biella tout au nord, jusqu’à Bologne, au nord-est. Nous avions beaucoup aimé les différentes villes visitées, mais avions parfois regretté de manquer de temps à certains endroits. A Mantova par exemple, nous n’étions restés qu’un après-midi, et étions repartis avec une sensation d’avoir un peu bâclé la visite…

C’est pourquoi quand l’occasion s’est présentée de revenir dans la ville, nous l’avons saisie !

Mantova est une ville du nord de la péninsule, capitale de la province du même nom, en Lombardie.

La grande originalité de Mantova, est son système de défense, imaginé au XIIème siècle par l’Architecte et Ingénieur Hydraulique Alberto Pitentino. En effet, la ville était entourée par des lacs artificiels, issus du fleuve Mincio !

Ces lacs portaient chacun un nom : Supérieur, du Milieu, Inférieur et Paiolo.

Mantova 2017

 

Mantova 2017

En arrivant à Mantova, cette configuration presque insulaire surprend, même s’il ne reste plus que trois des quatre lacs d’origine, les inondations du XVIIème siècle ayant contraint à assécher le lac Paiolo.

*

Mantova est touristique, donc même en août elle ne dort pas ! Certaines boutiques sont prises d’assaut, notamment celles qui vendent les spécialités de la ville.

Mantova 2017

La tour de la Gabbia, en travaux, vue de la piazza delle Erbe

 

Mais nous restons dans les terres, et en août, la plupart des habitants sont partis à la mer. Vous le voyez sur mes photos, ce n’est pas la cohue, et la visite reste vraiment plaisante !

Il y a des restos à touristes, qui proposent des pizze toute la journée (rappelons que la pizza vient de Naples, et se savoure plutôt le soir. Les italiens la mangent aussi le midi, mais en général ils l’achètent alors en tranche et à emporter).

Mantova 2017

Le Duomo est fort joli. Nous n’avons pas visité l’intérieur cette année, ni la Rotonda (surprenante église toute ronde, qu’il vous faudra absolument découvrir) mais avons préféré retourner à la basilique Sant’Andrea qui nous avait marqués l’an passé. Elle est très grande, avec un plafond peint en trompe l’œil. On pourrait le croire en relief, et finir par vraiment douter de ce que l’on voit.

Au bout de la nef, se trouve parait-il un échantillon du sang du Christ…

La construction de la basilique a débuté en 1472.

Mantova 2017

Mantova 2017

Mantova 2017

Mantova 2017

Mantova 2017

Basilique Sant’ Andrea

Croyants ou non, je vous conseille un petit passage par la basilique, car elle est réellement superbe et ne vous laissera pas… de marbre ! Personnellement, je la trouve encore plus belle que la cathédrale.

*

Retour au Duomo…

Parlons un peu de la Cathédrale, quand-même… Elle a quant à elle été reconstruite au XVIème siècle, après qu’un incendie a détruit le premier édifice. D’une façade gothique, elle est passé à une façade baroque, en marbre de Carrare, un marbre blanc presque dépourvu de veinage.

Si vous décidez de prendre un petit café glacé à Mantova, installez-vous en terrasse piazza Sordello. C’est d’ici que vous profiterez au maximum des beautés de la ville, puisque vous pourrez contempler à la fois la cathédrale, le palais ducal, et la torre della Gabbia.

Il est d’usage de donner la hauteur des tours, donc sachez que celle-ci mesure 52 mètres. C’est honorable, mais nous en avons vu de bien plus hautes pendant notre séjour italien.

Gabbia signifie cage en italien, et si la tour a hérité de ce nom, ce n’est pas un hasard, car il y a bien une cage qui fut installée sur sa façade au XVème siècle, à la demande de Guglielmo Gonzaga. La cage servait à enfermer les malfaiteurs, à la vue de tous. Des témoignages rapportent que l’un d’eux y est restés trois mois !

Jusqu’à présent, la tour de ne se visitait pas. Mais… depuis juin 2017 elle est en travaux, pour permettre justement d’accueillir les visiteurs, et leur offrir une belle vue sur la ville. Intéressant, non !?

Mantova 2017

La cathédrale de Mantova

MANTOVA (13)

Torre della Gabbia

Mantova 2017

Mantova est un petit bijou de la Renaissance, façonné par la famille Gonzague.

Le palazzo Ducale, situé à côté de la cathédrale, a été construit à partir du XIVème siècle. Un jour c’est certain, nous prendrons le temps de visiter l’intérieur, pour admirer les peintures qu’il abrite… Mais ce jour là, nous avons préféré déambuler en ville, et nous égarer volontairement dans les petites rues… S’égarer reste un bien grand mot, car Mantova n’est pas grande, et il faudrait vraiment le vouloir pour se perdre, même pour moi qui n’ai absolument aucun sens de l’orientation !

Mantova 2017

À Mantova, le centre est réellement petit et se parcourt facilement à pied. Il y a diverses boutiques, surtout des chaines (Jennyfer, Kiko). À noter : la librairie Libraccio vend de nombreux livres d’occaz !!

Mantova 2017

Mantova 2017

Oups… on dirait que j’ai un peu craqué…

J’ai passé un certain temps dans les rayons de Libraccio, toute frétillante ! Il faut dire qu’en Italie les livres sont assez chers et que le moindre « tascabille » (livre de poche) vaut tout de suite 9-10 €… Donc là je me suis fait plaisir !

https://www.flickr.com/photos/63296507@N04/35755362953/in/album-72157685143857214/

Un dernier panoramique du château San Giorgio, bâti à la fin du XIVème siècle, et hop nous sommes repartis, ravis de notre seconde visite… Oui, il faudra aussi que nous visitions le château un jour, car l’on entend énormément de bien des tableaux qui y sont exposés… C’est noté, nous reviendrons à Mantova !

Untitled