Toutes les histoires d’amour du monde – Baptiste Beaulieu

Baptiste Beaulieu est à la fois Auteur et Médecin Généraliste. Il vient de publier Toutes les Histoires d’Amour du Monde aux éditions Mazarine.

Ce roman n’est pas son premier, puisqu’il en a déjà écrit trois autres :

J’avais dévoré Alors vous ne serez plus jamais triste, et retenu le nom de l’auteur dans un coin de ma tête. Aussi, quand j’ai vu sa dernière oeuvre en date disponible sur la plateforme Netgalley, ma souris a cliqué presque automatiquement !

On meurt vraiment quand tous les gens qui nous ont aimé meurent aussi, ou quand il n’y a plus de souvenirs.

Dans ce roman, le narrateur nous raconte comment il a appris un jour, que son grand-père avait aimé passionnément une femme, qui n’était pas sa grand-mère.

Les chapitres alternent entre le ressenti du narrateur, et les lettres qu’il lit et dans lesquelles le grand-père retrace sa propre histoire.

L’histoire est très belle, car les missives sont en fait des récits du passé de Moïse. Nous découvrons en même temps que son petit-fils, comment Moïse a grandi sans son père, mort lors de la grande guerre, puis comment il a rencontré sa femme, et vécu la seconde guerre mondiale…

Petit à petit, un parallèle se créé entre l’histoire du grand-père défunt et celle du petit-fils, qui voit dans les lettres de son aïeul, une façon de se rapprocher de son propre père.

Il y a une bonne part d’autobiographie dans ce livre, puisque le narrateur s’appelle… Baptiste Beaulieu et qu’il est Médecin. On sent que l’histoire n’a pas été écrite en trois jours, et qu’elle a été mûrie. C’est un récit d’amour universel, qui ne pourra que vous toucher…

Difficile de vous en dire plus, car je ne voudrais absolument pas gâcher la surprise. Mais croyez-moi, ce livre est merveilleux !

 

 

 

Publicités

Pas un Mot – Brad Parks

C’est sur Netgalley que j’ai découvert le thriller de Brad Parks. Je ne connaissais pas du tout cet auteur, mais le résumé m’a tentée.

Nous faisons la connaissance du juge Scott Sampson, qui tout au début du livre, reçoit un message de son épouse Alison, qui lui dit de ne pas aller récupérer les jumeaux à l’école, puisqu’elle s’en charge elle-même. Sauf que le soir, lorsque l’épouse arrive à la maison, elle est seule, et affirme à son mari ne jamais avoir envoyé le-dit message.

Commence alors une très longue attente pour les Sampson, qui découvrent que leurs enfants ont été enlevés, et sont retenus en otage…

Pour les revoir sains et saufs, il faudra suivre les ordres des ravisseurs, sans avertir la police, bien-sûr.

*

J’aime beaucoup les thrillers, surtout quand ils évoquent des cas de disparitions. J’adore les bouquins de Linwood Barclay par exemple, que je trouve bien plus subtiles que ceux de Harlan Coben, qui donne plus volontiers dans la violence et dans le gore.

cover123688-medium.png

Mais là… je vous le dirai tout de suite, j’ai décroché. J’ai apprécié le début du récit, et la façon dont l’auteur plantait le décor sans nous faire attendre inutilement.

En revanche, j’ai très vite été refroidie par les détails juridiques, liés à la fonction du narrateur (il est Juge, pour ceux qui n’auraient pas suivi). Scott Sampson nous parle de ses dossiers en cours, et détaille les procédures, les subtilités… ce n’est pas inintéressant, mais disons que ce n’est pas non-plus ce que je venais chercher dans ce livre.

J’aurais aimé que la lecture soit plus simples, et que l’on appuie sur le côté émotionnel pour faire monter le suspens.

Je n’ai pas eu envie de faire l’effort de revenir en arrière dans ma lecture, pour éclaircir certains points que je n’avais pas saisi à la première lecture.

Du coup, en arrivant au premier tiers de ce livre, j’étais un peu paumée… Je ne me souvenais plus qui était qui, qui faisait quoi. Et surtout, j’avais une fâcheuse tendance à laisser mon bouquin de côté, au profit d’autres activités.

J’ai décidé que cela avait assez duré, et j’ai abandonné… C’est rare, très rare même que j’abandonne un livre. Mais cela arrive. Je ne dirais pas pour autant que ce roman est mauvais. Je ne pense pas qu’il le soit. Mais il ne correspondait pas à mes goûts, et à mes attentes du moment.

Si le côté juridique ne vous rebute pas, et que vous aimez les thrillers un peu complexes, alors ce livre pourra vous plaire. Sinon… vous voilà mis en garde !

 

 

30 ans, 10 ans de Thérapie – Nora Hamzawi

C’est parce-que je vais moi-aussi, avoir bientôt 30 ans (et oui, riez ça vous arrivera aussi, à moins que ce soit déjà derrière vous niarc niarc), que le titre du livre de Nora Hamzawi m’a interpellée.

30 ans, 10 ans de Thérapie

Nora Hamzawi, est une humoriste, comédienne et chroniqueuse française, née en 1985 (merci Wikipédia). Elle est notamment auteure pour la série Scènes de Ménage sur M6 !

Avant d’entamer ma lecture de 30 Ans (10 ans de Thérapie) parue chez Mazarine, je ne la connaissais pas du tout, mais alors du tout du tout. J’ai eu envie de découvrir son livre, car le pitch au dos (c’est une façon de parler vu qu’il s’agit d’un ebook, et que donc, il n’avait pas de dos) m’a mis l’eau à la bouche…

*

nora-hamzawi

 

Ce bouquin est une sorte de one-woman show écrit. Alors dit comme ça… ce n’est pas forcément tentant… et pourtant !

Je me suis régalée en lisant ce drôle de bouquin, et j’ai souri comme une idiote de la première à la toute dernière page. Pour tout vous dire, une fois cette dernière page tournée, j’ai enchaîné avec les podcasts de France Inter ! (Vous pourrez les écouter ici.)

Nora Hamzawi décrit des petits bidules du quotidien, qui nous concernent forcément, et nous font dire « oh mais oui mais c’est tellement ça !! ».

J’ai adoré le chapitre sur Doctissimo, car je pense que nous avons déjà tous fait l’erreur, en ressentant une douleur inhabituelle, de consulter ce site, et de finir encore plus flippé qu’avant… non ??

Le passage sur les vendeurs des magasins bio qui tutoient tout le monde m’a fait sourire également. Mais bon… je ne vais pas tout vous raconter. Ce serait dommage.

Le Doliprane pour une hypocondriaque, c’est un peu le « on reste ami » des gens qui viennent de se faire larguer ! Ca aide pas !!

View this post on Instagram

J'adore le livre de @norahamzawi 😋 #lecture #ebook

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Il faut arrêter de croire que tout ce qui touche à notre enfance ou notre adolescence renvoie à une période heureuse. Déjà, si ça avait été une période heureuse, on n’aurait pas collectionné des billes de cartouche d’encre !

Ce livre est vraiment un concentré de fun, que j’ai quitté à regret…

Il m’a permis de découvrir un humoriste qui me fait totalement rire, et que je vais continuer à suivre de près…

Et vous, vous connaissiez déjà Nora Hamzawi j’imagine ?^^