RTT – Kad Merad et Mélanie Doutey

RTT est une comédie française sortie en 2009, disponible sur Netflix. Comme j’adore Mélanie Doutey, et qu’elle figure au générique de ce film d’une heure et demie, j’ai voulu le visionner. Mon homme a accepté sans trop d’hésitation, car il aime bien Kad Merad…

L’histoire est sympathique, puisqu’il s’agit d’une jolie voleuse, qui subtilise une toile et entreprend de la livrer au commanditaire, à Miami. Pour passer le tableau lors des contrôles de l’aéroport, elle se sert d’Arthur, un pauvre type pas bien méchant qui vient de se faire larguer… Arthur se rend aussi à Miami, pour tenter de convaincre son ex de ne pas épouser son nouveau mec. Mais ses projets pourraient bien se retrouver « légèrement » chamboulés…

 

19182875.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

RTT est un film humoristique, qui a voulu toucher un peu à tous les genres, vacillant tantôt vers la romance, tantôt vers l’action. Grâce au casting, il évite de couler à pic, mais passe malgré tout assez près du naufrage à plusieurs reprises…

Le scénario est poussif, et on évolue sans finesse d’une situation à une autre. Difficile d’adhérer, même avec toute la bonne volonté du monde.

Il y a quelques situations amusantes, quelques scènes assez mignonnes. Mais l’ensemble reste quand-même assez plat. Cela manque de vrais bons rebondissements, et quand le scénario n’est pas à la hauteur, il est toujours difficile de redresser la barre… même quand on s’appelle Kad Merad !

En bref, ce film se regarde. Ce n’est pas un navet absolu. Mais si vous avez le choix avec d’autres films, peut-être serait-il plus judicieux de ne pas opter pour celui-ci !

 

 

Publicités

Aux Yeux de Tous [DVD]

C’est parce-que j’adore Mélanie Doutey, depuis qu’elle a joué Clara Sheller pour la série du même nom (c’est vieux déjà), que j’ai regardé sa filmo, et choisi de visionner Aux Yeux de Tous. Le thème m’attirait aussi, puisque le film traite de terrorisme et de vidéosurveillance… On nous annonce un thriller d’un peu moins d’une heure et demi.

Je m’attendais à un truc bien stressant façon 24 heures chrono !

Le film se lance directement, par l’annonce d’un attentat qui vient de toucher la gare d’Austerlitz. On voit la scène depuis une caméra de vidéo surveillance, puis tout de suite après l’explosion, des parasites !

Les autorités n’ont aucune image de vidéosurveillance car tout le système a été détruit… Mais, un pirate particulièrement balaise a accès à la vidéo-surveillance, et aux webcams des particuliers… Il compte bien s’en servir pour démasquer les coupables…

*

Crédible ?

Souvent le hic avec ce genre de film, qui se base sur la technologie actuelle, c’est que les scénaristes se font plaisir, et nous prennent pour des lapins de 3 semaines. Ils arrivent à faire tout et n’importe quoi avec l’informatique. Prenez Jason Bourne (le tout dernier) par exemple, ils anticipent la trajectoire d’un fugitif, sans jamais se planter. Dans certains téléfilms français, ils zooment en x300 sur une photo prise au portable, sans faire apparaître le moindre pixel. Et le spectateur moyen, qui a un minimum de connaissance en informatique, finit par décrocher, devant un tel manque de crédibilité.

 

19720684.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Qu’en est-il avec ce film français ?

Et bien je dirais que l’on entre très vite dans le vif du sujet, puisque d’emblée, on nous annonce l’attentat qui vient de se produire. Puis, nous suivons les recherches du hacker, et voyons les mêmes images que lui… C’est à dire, que (presque) tout est filmé par webcams et caméras de surveillance. Finalement, seules quelques rares scènes pendant lesquelles le hacker est montré (toujours de dos) sont filmées de façon « traditionnelle ».

C’est original, et je dirais même que c’est la grosse originalité de ce film. Le pari était risqué, mais le Réalisateur, Cédric Jimenez, l’a habillement relevé. Le fait de filmer de façon non-conventionnelle ne complique en rien la compréhension, bien au contraire !

Une chance ceci-dit, que les micros soient branchés, et les webcams bien paramétrées… Il y a toujours un PC ou une caméra à proximité de chaque personnage, prêts à jouer les taupes pour notre cyber-hacker… bon, on peut se dire que cela reste crédible, car notre quotidien est rempli de mouchards.

*

L’histoire est franchement pas mal, et on y accroche sans avoir à se forcer. Ce n’est pas ultra palpitant, car cela manque peut-être de profondeur et de petits détails pour que l’on s’attache aux personnages et partage totalement leur panique. Il faut dire que le tout ne dure même pas 1 h 30… C’est probablement un choix de la part de Cédric Jimenez, mais là encore, c’était risqué !

En résumé, Aux Yeux de Tous est un film qui vaut le coup d’œil, car il ne ressemble à aucun autre. D’ailleurs, pour en revenir à 24 Heures Chrono que j’évoquais en introduction, non l’ambiance n’est pas la même, notamment parce-que le danger plane encore certes, mais que l’on n’attend pas un nouvel attentat à grande échelle. Cela n’empêche pas de conserver un bon suspens, et un rythme particulièrement soutenu !

Une Petite Zone de Turbulences, une bonne comédie familiale !

Une Petite Zone de Turbulences est un film français que j’avais en stock depuis des années (il est sorti en 2009). J’avais oublié que Mélanie Doutey figurait au casting, sinon je l’aurais regardé bien plus tôt ! En effet, j’adore cette actrice depuis qu’elle a joué dans la série Clara Sheller (il y a une dizaine d’années déjà).

Dans Turbulences, Mélanie Doutey joue le rôle de Cathy. Elle s’apprête à épouser son copain, un mec sympa mais que sa famille ne juge pas assez bien pour elle… Cela contrarie son père (Michel blanc), angoisse sa mère (Miou-Miou) et désole son frangin Mathieu (qui était aussi dans Clara Sheller !!).

D’ailleurs, même Cathie n’est pas follement emballée à l’idée d’épouser son compagnon. Elle semble le faire plus par raison que par amour…

Toute l’histoire s’articule autour de l’organisation du mariage, mais aussi du quotidien du père, hypocondriaque et dépressif (et accessoirement cocu).

19204269.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Turbulences (j’abrège, vous ne m’en voudrez pas) est un petit film français bien sympathique, qui met en scène une ribambelle de personnages attachants. Le casting est au poil, et l’histoire ne manque pas d’intérêt, même si elle est toute simple. Des comédies qui tournent autour de la préparation d’un mariage, ce n’est pas ce qui manque. Mais bon, c’est probablement dans la simplicité que le succès de Turbulences réside, car cela pourrait être notre histoire, notre famille ! 

Il y a des scènes amusantes, qui ont le bon goût de ne pas être surjouées. Certes on est à 100 % dans la comédie, mais la comédie un brin subtile. C’est ce qui m’a profondément charmée dans ce film, et la principale raison pour laquelle je vous recommanderais de le visionner !

[Film] Post Partum, un film dérangeant

J’adore l’actrice Mélanie Doutey, que j’ai découvert il y a plus de dix ans maintenant, dans la série TV Clara Sheller. Je me tiens au courant de son actualité, et visionne les films dans lesquels elle tourne, sans exception. C’est ainsi que je me suis procuré le DVD de Post Partum, un drame familial belge, qui n’est pas (encore) sorti dans les salles obscures françaises. Je n’ai pas trouvé l’information d’une prochaine sortie, alors je vous conseillerais de vous offrir le DVD également si ce film vous tente…

Dans ce drame, Mélanie Doutey incarne Luce, une jeune femme à qui la vie semble sourire. Elle est heureuse en couple avec Ulysse, et travaille à son compte, dans leur clinique vétérinaire. Luce et Ulysse vivent au bord de la côte Atlantique, et forment un couple qui semble tout à fait classique et épanoui… Luce est d’ailleurs enceinte.

Et puis, vient l’accouchement, et là tout bascule. La petite Rose est en pleine forme, mais la Maman elle, devient de plus en plus stressée. Elle semble dépassée par les événements, et refuse dans un premier temps de voir sa fille.

Luce se met en tête que sa fille est en danger, qu’elle essaie de lui dire quelque chose. Elle est totalement paniquée et perd peu à peu pieds.

***

Ce film, je l’ai visionné en deux fois. Pourquoi ? Parce-que, et c’est vraiment rare que cela me fasse cela, il m’a troublée. Je vous le dis franchement, c’est un film vraiment dur, qui comporte des scènes choquantes. Et pourtant, en 2016 on pourrait se dire que des scènes choquantes on en a tous largement soupé. Oui mais… [passez votre curseur sur ce qui va suivre si vous voulez un exemple… petit spoil en vue…] quand Luce dévoile un sein maculé de sang au moment d’allaiter sa petite Rose devant sa famille, j’ai franchement eu un haut le cœur, et j’ai appuyé sur le bouton stop.

Attention, je ne dis pas que ce film est raté, au contraire. Il explore un sujet très difficile et totalement tabou, encore très peu abordé (il me semble en tout cas). Et il va loin, loin dans la folie, dans la perte de contrôle.

Je m’attendais à une sorte d’un Heureux Evènement, le film avec Louise Bourgoin adapté du roman d’Elisabeth Abecassis (j’ai lu le livre et vu le film, et vous conseille les deux) mais avec Post Partum, on va beaucoup beaucoup plus loin.

Ce n’est pas juste un petit baby blues que Luce doit affronter, mais bel et bien une déprime profonde, un retour des démons de sa propre enfance.

Les scènes de panique totale sont nombreuses, et on ressent à chaque fois comme un coup dans le ventre. On s’angoisse pour Rose. On partage le sentiment d’impuissance d’Ulysse et des proches en général. Et surtout, on ressent toute la détresse psychologique de Luce.

Post Partum est un film réellement très dur, à éviter absolument si vous êtes enceinte (cela semble aller de soit). C’est un drame, cru, bouleversant, qui ne vous épargnera pas, et dont on ressort forcément un peu changé.

 

Sans titre