Tue-moi si tu veux [thriller]

Ah comme j’aime les thrillers ! Je me délecte quand je tombe sur de bonnes histoires bourrées de suspens… Je les aime pleines de mystères, et pas trop sanglantes ! L’idéal pour moi ? Une belle histoire de disparition truffée de suspects ! Là vraiment, j’ai été servie !

51JAfzsd7kL._SX332_BO1,204,203,200_.jpg

Le roman du britannique Adam Croft est paru en 2015, et sa traduction française sera disponible en janvier 2019. Grâce à la plateforme Netgalley, j’ai pu la découvrir en avant première !

Nick Connor est un auteur en manque d’inspiration. Il a publié un roman à succès quelques années en arrière, et depuis il peine à reprendre sa plume. Sa femme Tasha travaille à Londres, et passe énormément de temps au bureau et dans les transports, tandis que Nick reste à la maison.

Un matin, alors que Nick emmène sa fille Ellie à l’école, celle-ci disparaît sans laisser de trace. Commence alors une période très désagréable pour Nick et Tasha. Le couple était déjà en train de se déliter. Et la pression médiatique doublée des suspicions policières ne va pas aider à améliorer les choses.

Et encore… s’il n’y avait que cela !

 

***

Ce livre m’a énormément plu et j’ai délaissé télé et podcasts à compter du jour où j’ai entamé ma lecture. Le soir plus rien ne comptait ou presque, à part me replonger dans le récit !

J’ai aimé le rythme de l’auteur, sa façon de planter le décors et de nous présenter les quelques personnages sans jamais nous embrouiller. Il y a finalement assez peu de protagonistes, et c’est peut-être aussi ce qui fait la force de ce bouquin. On peut réellement fouiller la personnalité de chacun.

Ce livre m’a tenue en haleine du début à la fin, et j’y ai pensé encore quelques jours après avoir lu la dernière phrase. Je l’ai trouvé génial !

 

Publicités

Comme toi, Lisa Jewell

Je trouve que la météo actuelle, bien grise et pluvieuse, se prête totalement à la lecture de thrillers. Je savoure les histoire angoissantes confortablement blottie dans mon plaid… La semaine passée, c’est Comme Toi de Lisa Jewell, paru chez Milady qui m’a tenue en éveil !

 

91BF0JMKRKL.jpg

***
Il était question d’une adolescente de quinze ans, disparue il y a dix ans, sans que l’on ne retrouve ni coupable ni corps. La Maman d’Ellie n’a jamais pu se résoudre à faire le deuil de son enfant.

Un jour, elle rencontre un père célibataire Floyd, si charmant qu’elle finit par se rapprocher de lui. Mais tout bascule le jour où elle rencontre Poppy sa fille de 9 ans, qui est le portrait tout craché d’Ellie.

***

J’ai toute de suite accroché à ce roman. L’écriture de l’auteure est fort accessible, et les personnages nous sont présentés clairement. A aucun moment je n’ai eu besoin de revenir sur ma lecture, pour clarifier les choses. Tout était limpide, et j’ai pu me concentrer totalement sur l’histoire pour profiter au maximum du suspens…

Et du suspens il y en a !

On sait très peu de choses sur Ellie et sur sa disparition. Les éléments nous sont donnés petit à petit, et nous permettent d’émettre des hypothèses.

Dès le départ, l’entourage de Floyd m’a semblé étrange. Ce père qui élève seul sa gamine, avec une autre grande fille dont la maman est absente aussi, c’était un peu louche ; d’autant que Poppy n’est pas une enfant classique. Son look détonne, et ses discours ne sont pas très représentatifs des discours tenus habituellement par des gamins de son âge !

Il y a anguille sous roche, et rapidement j’ai su plus ou moins qui était le coupable, mais il me manquait le motif. Qu’est-ce qui allait bien pouvoir relier les différents protagonistes ? Qui était qui et qui avait fait quoi ? Et surtout… pour quoi ?

Si comme moi vous aimez le suspens, les bons thrillers solidement ficelés et sans trop d’hémoglobine, alors ce bouquin devrait vous brancher !

J’ai aimé la façon dont l’histoire se déroulait, et la fin m’a totalement convaincue. J’ai trouvé que le dénouement était amené impeccablement. Souvent dans les romans à suspens, tout s’accélère dans les dernières pages, et on atterrit un peu brutalement. Ici non, le rythme est bon tout au long du récit, et la fin n’est que le couronnement des chapitres précédents. Vraiment un excellent thriller !

Dans la tête des criminels

Psychologues du crime

Le livre Psychologues du crimes, est un essai paru chez Fayard le 12 septembre 2018. On le doit à deux psychologues, Emma Oliveira-Christiaen et Florent Gathérias, qui posent sur la couverture.

cover148057-medium

Florent Gathérias a créé le service de psychocriminologie de la PJ française en 2009. Cette discipline, peut-être plus connue sous le terme anglais « profilage » consiste à mettre la psychologie au service de la police, pour déterminer le profil de l’auteur d’un crime.

Emma Oliveira travaille aux côtés de Florent Gathérias depuis 2012. Les deux auteurs retracent dans l’ouvrage la création ce service, et partagent avec nous les affaires marquantes qu’ils ont eu à traiter.

***

Je suis assez friande des histoires criminelles, comme celles qu’à pu raconter Pierre Bellemare pendant des années à la radio. J’ai d’ailleurs lu plusieurs livres qui relatent ces faits divers. Je suis également Hondelatte raconte en podcast… Alors forcément, ce livre m’a attirée !

Les affaires évoquées dans ce livre m’ont toutes intéressée, de celle du tueur de l’Essonne, à celle du violeur des balcons, en passant par le bois de Phalampin, et son cadavre… A part l’affaire Merah que nous avons encore tous en tête, je ne connaissais aucune des affaires traitées dans ce livre.

J’ai trouvé que les récits étaient bien ficelés ; la lecture facile et agréable. Et l’on ne nous perdait pas dans des détails inutiles, ou en employant inutilement du jargon de spécialiste.

J’ai découvert avec ce livre, que le métier de psychologue pour la police, n’était pas évident. Il n’est pas toujours simple visiblement, de se faire une place au milieu des enquêteurs, et d’être reconnu à sa juste valeur.

Visiblement, les deux auteurs ont réussi à le faire, mais pour autant, ils reconnaissent que leur discipline n’est pas infaillible loin de là !

Ce livre m’a bien plu, et je remercie donc les éditions Fayard et Netgalley pour ce bon moment de lecture !

 

 

 

Help me, comment le développement personnel n’a pas changé ma vie

Help me ! Comment le développement personnel n’a pas changé ma vie est un livre de  Marianne Power, qui paraîtra le 3 octobre chez Stock. Ce roman, je l’ai découvert grâce à la plateforme Netgalley. J’ai un peu hésité avant de demander mon exemplaire, car j’avais peur que l’histoire ait un goût de déjà lu.

Il me semble que c’est assez à la mode depuis quelque temps, de proposer des bouquins de développement personnel, déguisés en romans. J’ai eu beau adorer le Premier jour du reste de ta vie par exemple, je n’avais pas forcément envie de relire à peu près la même chose…

Et finalement je me suis laissée tenter, et je ne l’ai pas regretté.

cover145116-medium.png

Marianne est une jeune femme de 36 ans, qui n’est pas vraiment malheureuse, mais pas non-plus totalement heureuse.

Elle aimerait bien changer un paquet de choses dans sa vie, pour la rendre plus parfaite, à commencer par son poids, son régime alimentaire fait de toasts au fromage, et puis sa relation compliquée à l’argent… Marianne aimerait devenir parfaite, et va pour cela se lancer dans une aventure originale. Tout au long de l’année, elle lira un bouquin de développement personnel par mois. Mais plus important encore… elle mettra leurs conseils en pratique !

Quoi de mieux que de tester sur le terrain, pour voir si le développement personnel fonctionne vraiment ?

*

Ce livre m’a bien plu, sans pour autant me transporter dans un monde d’hilarité ! Je me suis moyennement attachée au personnage de Marianne, qui étonnamment m’est resté assez étranger. Je dis étonnamment, car l’on partage toutes ses pensées quotidiennes, donc j’étais en droit de m’attendre à ce qu’elle devienne un peu ma meilleure copine. Au lieu de cela, elle est devenue sympathique, mais sans plus.

Les différents chapitres s’articulent autour des lectures que la narratrice choisit tout au long de l’année. Ils relatent ses expériences parfois farfelues, et leurs résultats, parfois couronnés de succès… parfois moins !

Les différents livres que lit Marianne existent, et l’on peut donc se procurer ceux qui nous titillent le plus (tous ne sont pas disponibles en français). Ce ne sera pas mon cas dans l’immédiat, même si deux ou trois titres pourraient m’intéresser, si j’avais plus de temps pour bouquiner.

Cette lecture est enrichissante, car elle permet de s’interroger sur notre vie, et de trouver quelques pistes pour améliorer notre quotidien, sans avoir à se coltiner la lecture de livres complets. Rien de révolutionnaire, mais cela reste toujours bon à prendre.

C’est un livre facile d’accès, divertissant, que j’ai eu plaisir à lire. Il manque malgré tout un petit quelque chose qui rendrait la narratrice plus humaine, et donc plus attachante…

Le Silence d’après

Le Silence d’Après est un roman de Cath STAINCLIFF. Je l’ai choisi sur NETGALLEY car le résumé m’a intriguée. Je n’avais encore rien lu de cette auteure, spécialisée dans les romans policiers. Pourtant, une rapide recherche sur le net m’a appris qu’elle en avait écrit un bon nombre !

Dans ce livre paru le 13 juin 2018 aux éditions Stéphane MARSAN, nous devenons passagers d’un train de voyageurs, dans lequel a pris place un terroriste islamiste. Nous découvrons les préoccupations de différents passagers, qui empruntent le train pour se rendre à des rendez-vous professionnels, pour rejoindre leur famille, ou aller en vacances…

Nous partageons leurs pensées, voyons se dessiner des personnalités très différentes les unes des autres. Certains nous deviennent sympathiques, d’autres moins.

L’originalité de ce livre, est que nous partageons aussi les pensées du terroriste…

L’histoire débute avant l’attentat, et se poursuit plusieurs mois après, avec les survivants.

***

J’ai beaucoup aimé ce livre, que j’ai trouvé très simple à lire. Les histoires croisées sont toutes aussi intéressantes, et l’auteure n’a pas cherché à faire de la moralisation excessive.

Il est intéressant d’observer comment les personnages peuvent être  changés par l’événement dramatique qu’ils vivent. Car il y a certes toute la première partie du roman, qui se déroule avant le drame. Mais n’oublions pas la seconde, qui nous montre l’après, avec toutes les nouveautés induites sur le quotidien des survivants.

Ce roman m’a réellement plu, et je vous le recommande vivement !

 

De Cinq à Sept – 4 femmes, 4 destins chamboulés par une même maladie

De cinq à sept est un roman d’Olivia Koudrine paru au Cherche Midi.

Une Femme entre Nous

Je suis dans ma période thrillers et autres bouquins à suspens. En fait, quand je rentre d’une longue journée de travail, j’apprécie de lire des histoires de gens qui ont des soucis bien pires que ceux que je peux traiter au bureau !

Une Femme entre nous est un thriller écrit à quatre mains par Greer Hendricks et Sarah Pekkanen. Il est paru fin mai 2018, aux éditions Sonatine.

Ce livre m’a attirée par son résumé, car on nous annonçait que ce n’était pas ce que l’on allait penser, et qu’il y avait de grandes chances pour que l’auteur nous mène par le bout du nez, avec une histoire qui semblait classique et limpide, mais pourrait bien totalement nous surprendre.

En apparences, il s’agit de Vanessa, une femme brisée par un mariage qui a mal fini ; son ex Richard étant parti pour une plus jeune, qu’il s’apprête à épouser. Vanessa est totalement obsédée par la nouvelle compagne de Richard, et trouve un semblant de réconfort dans l’alcool…

View this post on Instagram

Merci @netgalleyfrance pour ces momebts de lecture !

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Mais ça, ce sont les apparences… Cela ressemble à une histoire classique, une banale histoire de couple, quand l’amour finit par s’user, et que l’un des deux part trouver son bonheur dans d’autres bras, laissant son ex totalement démolie.

On aborde les thèmes déjà tant abordés, de la jalousie et de la rupture.

Et pourtant, ce n’est pas de cela qu’il s’agit ! Grâce à une construction astucieuse, les auteurs parviennent à nous tromper pendant plus de la moitié du roman, avant de nous dévoiler la vérité.

J’avais beau savoir que j’allais probablement tomber des nues, je n’ai pas réussi à deviner là où l’on me trompait. Et du coup, lorsque le twist s’est opéré, j’ai adoré découvrir le fin mot de l’histoire !

En plus, cela ne s’arrête pas à ce premier dénouement. Non non, après cela les auteurs continuent de nous surprendre, et de nous proposer un récit rythmé, et prenant…

En résumé, ce livre m’a bien plu, et j’en recommande la lecture aux plus curieux qui passeront par ici.

Enfin, je remercie les éditions Sonatine et Netgalley, pour la belle découverte !