Pavia [Italie]

Bonjour tout le monde. Aujourd’hui je vous propose une petite virée de l’autre côté des Alpes, à la découverte de la ville lombarde de PAVIE.

Andiamo?

*

Pavia est une jolie ville avec de nombreux bâtiments religieux et une université parmi les anciennes d’Italie.

Nous avons trouvé à nous garer gratuitement le long du fleuve, près du Château. C’était inespéré selon le Routard et pourtant nous sommes tombés sur un parking presque vide ! Le château étant fermé le lundi, et notre visite se déroulant un lundi, cela peut expliquer notre « chance » !

Pavia - Castello

Pavia - Italia

Pavia - Italia

Nous avons donc visité l’extérieur du château des Visconti, admiré ses hauts murs de brique rouge, datant de 1360.

Le panneau explicatif à l’entrée nous a appris que le domaine des Visconti s’étendait alors sur une dizaine de kilomètres, en une grand réserve de chasse qui rejoignait la Chartreuse de Pavie ! (Chartreuse que nous n’avons pas visitée faute de temps. Il parait selon le Routard que la visite est obligatoirement guidée, par un Moine, et dure 1 heure. Elle est en italien, ce qui m’aurait bien plu mais aurait pu être longuet pour mon homme !).

***

Université - Pavia #Italia

L’université de Pavie est énorme également et abrite de grandes tours. Comme le guide du Routard boudait dans la voiture et qu’aucun panneau ne nous renseignait, nous n’avons pas su à quoi servaient ces fameuses tours.

C’est par la suite, en visitant Bologne qui elle aussi conserve plusieurs tours similaires, carrées en brique rouge, sans décoration particulière, que nous avons appris l’histoire de ces construction. En fait, il semblerait que ces tours n’avaient pas vraiment de vocation défensive, mais servaient plutôt à symboliser la puissance des familles qui les faisaient ériger…

Désormais à Pavie, il reste cinq tours : trois sur la piazza Leonardo da Vinci, et deux via Luigi Porta. Elles datent des XI-XIIème siècles.

Université - Pavia #Italia

Pavia

***

Pavia #Italia

Il faisait très chaud le jour de notre visite, et les rues étaient plutôt désertes, mais nous avons continué la balade malgré tout, motivés par l’envie de découvrir cette ville majestueuse !

San Francesco (3) Pavia

L’église San Francesco (XIIIème siècle) nous a séduits avec ses murs en pierre brute et son plafond de bois. Au départ elle semble vide et simple, avec son style romano-gothique. Mais les chapelles latérales ajoutées par les riches familles de Pavie, un peu plus tard, apportent une foule de peintures et statues. Lorsque l’on approche de l’autel, on remarque aussi que le plafond est décoré…

San Francesco (4) Pavia

Pavia - San Francesco

San Francesco (9)

Pavia - San Francesco

Pavia - San Francesco

Pavia - San Francesco

Nos pas nous ont portés à la basilique San Michele, dont la façade avec ses sculptures usées fait très ancienne. En réalité elle ne date « que » des XI-XIIème siècles (!!).

San Michele (1) Pavia

L’intérieur abrite de nombreux tableaux, des morceaux de fresques, une Madona del Rosario avec son baldaquin (voir à droite sur la photo ci-dessous). Il y a aussi une petite crypte.

San Michele (3)

Le Crucifix de Teodote en argent et dorures sur bois semble très moderne. Mais un petit panneau indique qu’il date du Xème siècle !

San Michele (9)

San Michele (6)

***

Le Duomo reste le bâtiment religieux majeur. Le contraste est saisissant entre l’extérieur en briques rouges et l’intérieur très clair et lumineux. On a une impression d’immensité vraiment saisissante ! La Cathédrale a été construite à partir de 1488 et la coupole date elle, de 1885.

Duomo Pavia (4)

Pavia - Italia - Duomo

Pavia - Italia - Duomo

Duomo Pavia (1)

***

Le resto rapide végétarien que j’avais repéré était fermé pour congés (Mai Pagura_ »jamais peur » en dialecte local). Nous avons croisé d’autres restos offrant des plats VG mais la plupart étaient fermés soit pour congés soit car nous étions lundi. Le lundi c’est moisi (?). Nous avons donc fait un saut de puce au centre commercial Minerva et acheté de la salade de quinoa au rayon traiteur ! 3,50 € le repas pour deux, qui dit mieux ?! À noter, il y a du choix même pour les végé-chiants : quinoa, couscous vegetarien, taboulé, pains individuels vendus au pois, focaccie et pizze…

Viale Cesare Battisti 42 – 27100 Pavia (PV)

À noter également, le parking couvert (et donc frais) est gratuit pendant 1 h 30. Pensez à faire valider le ticket en caisse !

En repartant nous sommes « tombés » sur le pont couvert et avons pu y poser nos baskets et faire quelques clichés avec le Duomo en arrière plan, avant de repartir pour Vigevano !

Pavia - Pont Couvert

Pavia - Pont Couvert

Publicités

Sabrina Hôtel – Sordio (LO)

image

Nous continuons notre balade italienne, avec aujourd’hui, une étape à Sordio, commune de la province de Lodi, située à une vingtaine de kilomètres au sud de Milan.

 

***

L’hôtel Sabrina est un établissement familial, qui ne possède qu’une seule étoile.

La nuit pour deux sans petit-dèj y coûte 55 € pour un séjour en août 2016.

Nous y avons passé 2 nuits. L’hôtel était pratiquement désert (nous n’avons pas croisé d’autres clients !).

***

IMG_6155.JPG

J’avais trouvé cet hôtel via Google Maps, et avais contacté l’accueil par e-mail. Je l’avais sélectionné car le prix était le plus intéressant et les avis Tripadvisor plutôt bons (je n’ai vu qu’après qu’il n’y avait que 3 avis). Aucun pré-paiement ne m’avait été réclamé. J’avais juste laissé un numéro de portable et on m’avait indiqué qu’il faudrait prévenir l’hôtel en cas d’arrivée après minuit.

En débarquant à Sordio (village récent sans charme particulier) nous avons tourné un peu avant de repérer l’hôtel. Le GPS trouvait la rue mais pas le numéro et les sens uniques nous ont joué des tours.

IMG_6150

Vue en face de la réception, avec les places de stationnement…

IMG_6152

à gauche, l’entrée de l’hôtel…

***

L’hôtel se trouve le long de la Tengenziale (rocade), et on a l’embarra du choix en matière de places de parking (il faut juste éviter de s’y stationner le mardi matin car c’est jour de nettoyage et on peut avoir 38 € d’amende, mais la Réceptionniste nous l’a fort gentiment rappelé !). Sauf que… j’ai dit cela à mon homme, qui est allé déplacer la voiture, et l’a mise dans une autre rue, tout autant concernée par le nettoyage… du coup nous avons eu l’amende de la même façon (en la payant sous 5 jours on bénéficie d’une réduction, et elle passe sous les 30 €, mais quand-même…).

Chose étrange, bien qu’à proximité de la route, cela sent bon la campagne (le fumier précisément) mais rassurez-vous, le délicat parfum ne vous suivra pas dans l’établissement !

***

L’entrée de l’établissement ne paye pas de mine et un écriteau sur la porte de la réception nous informe que celle-ci ouvrira à 15 h 30. Un numéro de portable est noté, en cas d’urgence. Il est 15 h 00 donc nous patientons…

Un hall avec des chaises est à disposition. On y trouve des magazines pour cinquantenaires (je n’invente rien, c’est noté sur la couverture) et des dépliants touristiques. Ils sont poussiéreux et certains programmes culturels datent de 2011… Ce n’est pas bien grave, je ne suis pas asthmatique et surtout le plan de Lodi n’a pas dû changer des masses ces 5 dernières années !

 

Finalement à 15 h 12 la Réceptionniste arrive (je retiens l’heure précise car la dame nous a demandé depuis quand nous attendions et j’ai répondu « douze minutes précisément » pour rire… sans succès. Pardonnez le Touriste, la fatigue entache parfois légèrement son humour.

La réceptionniste nous a accompagnés à notre chambre.

Les communs ne cassent pas des briques, la chambre non-plus… C’est simple, un peu vieillot, mais globalement cela semble propre. Je remarque de la poussière sur les plinthes mais rien de dégoûtant.

Il y a des produits de courtoisie dans la salle d’eau, une douche, un bidet (en Italie c’est classique).

 

La propreté n’est pas au top level. Je m’en rends compte progressivement… (fourmis qui se baladent tranquillou dans les jointures de carrelage, il y a du moisi dans la douche, des élevages de moutons sous le lit_si je n’avais pas fait mes exercices de gainage j’aurais vécu dans une joyeuse ignorance de tout cela…).

Le lit en revanche est au poil (sans jeu de mot !) : draps immaculés, matelas confortable, format X wide typique des hôtels italiens. On pourrait y coucher à l’aise trois sumos.

Notre chambre possède un lit double et un petit lit (il serait juste pour un quatrième sumo, mais appréciable pour un môme format classique).

Une toute petite télé écran plat copine avec un lecteur DVD. Cela nous permet de prendre le petit dèj devant une série mettant en scène des bonnes-sœurs.

C’est tout.

Pas de bouilloire, de frigobar ou de livret d’accueil. Le code du wifi est noté à la main sur une feuille volante. Il fonctionne tout bien (le wifi, et son code).

Vue depuis notre chambre… (il y a un petit balcon).

Surprise, la cabine de douche est super compliquée à fermer. Elle ne coulisse plus et il faut soulever la porte pour arriver à la manœuvrer. La vitre sort de son cadre, et le pommeau n’est pas réglable en hauteur (pas pratique si l’on ne souhaite pas se mouiller les cheveux). Mais c’est rigolo au final. Cela fait des souvenirs !  (positive attitude)

Il y a deux lampes de chevet tout à fait vintage, mais l’une n’est pas branchée (la mienne of course). Je décale le lit pour trouver une prise mais… l’ampoule est cramée de toute façon. Tant pis ! Cela m’évitera d’avoir à choisir entre allumer la lampe de chevet ou recharger mon téléphone (toujours la positive attitude) !

Le cadre au dessus du lit est très poussiéreux. L’homme l’enlève carrément !! Du coup je ne me souviens même plus ce qu’il représentait… Cela vous fait de belles jambes hein ?

 

IMG_6290.JPG

Le fameux cadre…

Impression générale… Cet endroit ne fait pas rêver certes, mais à 55 € la nuit, on en a pour son argent ! Le lit est propre et confortable. C’est le principal !

Les places de parking gratuites sont nombreuses à proximité et nous sommes à 15 minutes de voiture de Lodi. De Sordio on peut aussi rejoindre Melegnagno (Marignan) en parcourant 4 kilomètres. Je ne dirais pas que c’est un établissement à conseiller… J’ignore quel est l’état des autres chambres (vu que nous étions les seuls clients nous avons peut-être eu la meilleure ?). Mais vu le prix payé, je ne me vois pas faire la fine bouche.

Rien de spécial à faire à Sordio qui reste une petite ville industrielle. L’église est récente (voir photo ci-dessous) mais peut valoir le coup d’œil. Sinon on prendra la voiture pour visiter les alentours : Pavie, Melegnano, Vigevano, la chartreuse à 10 km de Pavie. À Melegnano on peut faire les courses dans un Carrefour ouvert 24 h/24 et 7j/7.

IMG_6159.JPG

Pour plus d’informations, et pour réserver, voici le lien !

Je vous retrouve très bientôt pour d’autres billets au bon goût d’Italie, sur des hébergements et des suggestions de visites ! 😀