Bohemian Rapsody

Bohemian Rapsody est le biopic tant attendu de Queen (et pas uniquement de Freddie Mercury !). Le film retrace l’ascension extraordinaire du groupe anglais, depuis sa formation en 1970, jusqu’au concert Live Aid donné en 1985.

dims.jpg

Il n’a pas la prétention d’aborder tous les détails de l’existence du groupe, et s’arrête donc avant le décès de son charismatique chanteur Freddie Mercury, survenu en 1991.

Certains spectateurs critiquent la non-exhaustivité du film, arguant que la fin aurait dû logiquement se situer en 1991. Mais personnellement je pense qu’il aurait été compliqué de tout aborder et de donner son importance à tout ce qui aurait dû avoir de l’importance, tant il y avait de points à évoquer sur le groupe Queen ! Le choix de se limiter à une période de temps, longue tout de même de quinze ans, me semble totalement justifié !

Les années SIDA de Mercury ne sont pas traitées, ce qui n’est pas forcément surprenant car le chanteur n’a jamais souhaité devenir un porte-parole des malades du VIH, choix qui lui a été vivement reproché !

freddie-mercury-queen.jpg

Bohemian Rapsody a mis longtemps à voir le jour, car il a fallu changer d’acteur principal à plusieurs reprises. Initialement, Sacha Baron Cohen (Borat) était fortement pressenti pour incarner le leader moustachu. Mais il a renoncé, en raison de désaccord avec les membres survivants du groupe, sur le scénario. En effet, Brian Myan, John Deacon et Roger Taylor refusaient de faire un film sur Freddie Mercury uniquement, et voulaient que le biopic évoque le groupe Queen dans son ensemble.

Le réalisateur lui-même Bryan Singer, a été viré de son propre film et remplacé par Dexter Fletcher, qui tourna les dernières scènes du biopic !

Compliqué donc de tourner ce film de plus de deux heures, mais cela valait le coup de s’accrocher, car personnellement j’ai passé un excellent moment de ciné ! Passé le premier choc d’un jeune Freddie Mercury à la dentition proéminente, façon bouche de dromadaire, je me suis vraiment laissée prendre au jeu. Je ne voyais plus Rami Malek. C’était Freddie Mercury qui explosait l’écran !

La ressemblance n’est pas toujours frappante, surtout dans les jeunes années du chanteur, mais la gestuelle et la passion que l’acteur met dans son interprétation suffisent amplement à créer la magie ! Quelle performance lorsque Rami Malek incarne Mercury sur la scène, notamment pendant le concert Live Aid ! Un mot me vient à l’esprit : MAGIQUE !

Ajoutez à cela la bande son, faite des vrais morceaux de Queen, et la recette est complète !

Screen-Shot-2018-08-09-at-12.56.24-PM.png

J’ai eu envie à plusieurs reprises de me lever et d’applaudir, avant de me rappeler que j’étais au cinéma ! Dans les heures qui ont suivi la projection, je n’ai écouté que des morceaux de Queen, en boucle et en prêtant attention aux paroles. J’ai écumé Wikipédia et autres sites à la recherche d’infos sur la vie de Mercury et sur Queen. J’avais envie d’en savoir plus, et de voir ce qui était vrai et ce qui avait été adapté pour le film.

J’ai lu notamment que le scénario avait pris quelques libertés… Il y a notamment un moment où Freddie quitte le groupe pour enregistrer deux albums solos. Ce serait doublement inexact puisque le groupe ne se serait jamais séparé, et que Roger Taylor aurait enregistré son album solo avant lui !

On peut imaginer que, puisque le film a été coproduit par les membres survivants, certains aspects ont pu être édulcorés, voire occultés. Par exemple, on voit assez peu de drogues, et les passages alcoolisés ne sont pas trop trop trash.

La fête donnée par Mercury pour son anniversaire, aurait été une véritable orgie. Dans le film, on voit qu’il s’agit d’une gigantesque chouille, où l’alcool coule à flot. Mais on est loin de la débauche totale dont beaucoup ont parlé…

De nombreuse scritiques regrettent le côté « grand public » de Bohemian Rapsody, et s’attendaient à quelque chose de plus… rock n roll. Cela peut se comprendre. Il s’agit tout de même d’un film sur un groupe de rock, et quel groupe de rock ?!

Je n’aurais pas jugé nécessaire de montrer plus en détails les passages trash. Ils sont suggérés, et on peut tout à fait les imaginer. De même, tout n’a pas été très rose lors de la succession de Mercury, et le testament laissé par le chanteur n’a pas plu aux membres survivants. Inutile donc d’aborder cette période dans le biopic, qui reste centré sur les heures de gloire du groupe, et c’est très bien ainsi !

Publicités

Escale à Montreux

Connaissez-vous Montreux ?
Jusqu’à très récemment, je vous aurais répondu que non, que le nom de la ville m’inspirait juste un festival de jazz. Mais la situer précisément sur la carte de la Suisse, vous dire ce qu’il y avait à voir là-bas etc, j’en aurais été incapable.

Pourtant Montreux est jolie, nichée sur les bords du lac Léman, dans le canton de Vaud ;elle a de quoi attirer les touristes !

Les rives du lac sont fleuries, ce qui rend la balade fort agréable en ce mois d’août, malgré l’affluence de visiteurs (dont je fais partie). Il faut un peu jouer des coudes pour se faufiler entre les petits stands de souvenirs, et les autres visiteurs !

IMG_0512.JPG

On renonce assez vite à savourer une glace vu les prix tout à fait helvètes, mais on profite de la vue, et de l’ambiance un peu « croisette » ! Il est clair que Montreux n’est pas vraiment un lieu de villégiature pour touristes lambda. On remarque bien vite l’impressionnant Fairmont Montreux Palace, un établissement 5 étoiles construit en 1906.

J’ai voulu consulter les prix, par pure curiosité, mais ce soir là les 236 chambres et suites étaient déjà toutes prises ! Pour la semaine suivante, avec les 10 % de remise consentis pour les réservations en ligne, nous arrivions à 422 CHF par nuit !

***

Que peut-on admirer à Montreux, et bien le lac justement, les statues qui bordent ce dernier, le marché couvert…

IMG_0519.JPG

Et parmi les statues, il y a celle de Freddie Mercury, car le chanteur du groupe Queen adorait Montreux, et y avait son studio.

View this post on Instagram

#Montreux Freddie Mercury

A post shared by Ana (@chiarastory) on

La statue de bronze fait face au lac, et impressionne par sa taille. Elle est fleurie par les fans. Mais si l’on veut véritablement prendre conscience de l’admiration que vouent de nombreuses personnes au leader de Queen, disparu en 1991, il faut se rendre au studio du groupe…

View this post on Instagram

Montreux

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Ainsi s’achève notre petite visite de Montreux. J’espère qu’elle vous aura plu et appris deux ou trois choses ! A bientôt !