Tu viens pour l’apéro ? T’auras la fève !

Aujourd’hui, point d’avis littéraire ! Changeons un petit peu, avec une recette facile et saine, pour vos apéros !

Pour la réaliser, il vous faudra de grosses fèves sèches, que vous pourrez trouver en épicerie asiatique, ou au rayon Maghreb du supermarché.

Mettez vos fèves (la quantité variera selon le nombre de convives) à tremper pendant minimum 24 heures, dans un grand volume d’eau. Prévoyez de bien les recouvrir, car elles vont gonfler et quasiment doubler de volume.
Quand les fèves ont bien gonflé, retirez l’eau, et versez un mélange d’eau et de sauce soja (environ 50-50), jusqu’à les recouvrir à nouveau. Versez ensuite un filet d’huile de sésame sur l’ensemble.

Enfournez à 140-150°C pendant une quinzaine de minutes. Le liquide doit s’évaporer, mais les fèves doivent rester assez molles.

Quand les fèves ont la consistance souhaitées, sortez-les du four, et saupoudrez de gomasio ou de graines de sésame. Puis… laissez refroidir avant de servir en apéro !

Vous pouvez pimper la recette en ajoutant de la harissa dans le mélange à base de sauce soja. Cela apportera du piquant.

Ces fèves sont délicieuses en apéro, avec des petits bâtonnets de légumes à plonger dans du houmous par exemple. Elles sont aussi riches en fibres et en protéines, donc parfaites pour un apéro végétarien et sain !

 

Publicités

Y’a pas que la pasta et la pizza dans la vie… Y’a la farinata aussi !

Quand on parle de bouffe italienne, les gens pensent systématiquement PIZZA et PASTA. Certes la pizza est italienne, et même si elle est originaire de Naples, on peut aujourd’hui la savourer même dans le nord, entière ou à la tranche.

La pasta est bien présente aussi, sous une infinité de formes, et cuisinée selon une multitude de recettes. Mais ce n’est pas pour autant que la gastronomie italienne se résume à ces deux plats !

Ci-dessus, la Farinata de la Coop, dégustée à Ferrare !

*

Du côté de Ferrare, en Emilie-Romagne, on cuisine traditionnellement la farinata, une galettes salée, réalisée à base de farine de pois chiches. Oui, car en Italie le pois chiche est une légumineuse assez appréciée, beaucoup plus consommée qu’en France, où il ne trouve sa place que dans le couscous. Arrêtez-moi si je me trompe !

Assez parlé, on passe à la recette !

Ci-dessus : Première tentative de farinata…

Pour réaliser une farinata de taille conséquente (disons pour deux plats standards, ou la plaque du four en entier) il vous faudra :

*trois verres de farine de pois chiches

*4 verres d’eau (je fais chauffer l’eau pour que la pâte soit plus facile à mélanger)

*1/4 de verre d’huile d’olive

*une pincée de sel

Et c’est tout !

A Ferrare, nous trouvions des farinate plus ou moins huileuses, plus ou moins salées. A vous d’ajuster la recette selon vos goûts finalement !

J’ai ajouté un peu de basilic dans ma recette, mais chacun fait comme il le souhaite !

Prévoyez un moule de type tôle à tarte ou prenez la plaque du four recouverte de papier cuisson, et idéalement préparez la pâte de façon à la laisser reposer 24 heures avant cuisson. Si vous n’avez pas le temps, tant pis, mais personnellement je trouve que plus la pâte a le temps de reposer, meilleur c’est !

Dans un premier temps, on verse la farine dans un saladier, avant de former un petit puis central dans lequel on dépose l’huile d’olive. Puis on remue en incorporant l’eau petit à petit. On n’oublie pas la pincée de sel. Et on recouvre d’un linge pour laisser reposer.

C’est aussi rapide et simple que cela !

Ensuite, on passe à la cuisson. Le four préchauffé à 240°C, on verse la pâte dans un moule, ou sur une plaque recouverte de papier cuisson, et hop c’est parti pour 20 à 25 minutes !

Pour ma part, j’utilise directement la plaque du four, pour obtenir une farinata géante et toute fine. C’est l’idéal pour nourrir un max de personnes, ou pour avoir de quoi se régaler plusieurs fois ! Car la farinata se conserve sans aucun problème, pendant 3 à 4 jours, au frigo dans un récipient fermé ou un aluminium !

View this post on Instagram

#farinata #italianfood #Ferrara #miam #food

A post shared by Ana (@chiarastory) on

C’est healthy ? Oui, plus que la farine de blé raffinée, car la farine de pois chiches même si elle est un poil plus calorique, vous apportera en moyenne 22 grammes de protéines aux 100 grammes, et 55 grammes de glucides (contre respectivement 20 grammes de protéines et quasiment 80 grammes de glucides dans la farine de blé). L’huile d’olive est bien présente, mais sans excès, et puis le bon gras c’est la vie ! :-p

Je vous ai tentés ? Je l’espère ! Si vous testez n’oubliez pas de me le dire, et encore mieux, de partager vos photos ! 🙂

 

Salaaaade !!! Oui mais de chou !

Voici une petite recette fraîche, parfaite pour la saison, facile à réaliser, et économique !

View this post on Instagram

Et hop au frigo pour ce soir ! #food #salade #veganfood

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Il s’agit d’une salade de chou. Pour la réaliser, il vous faudra du chou blanc, que vous couperez en lanières fines. On prévoit un saladier avec couvercle, et on dispose les lanières de chou à l’intérieur, avant d’arroser de :

-jus de citron,

-sauce soja,

-vinaigre de riz.

On peut aussi ajouter :

-de la citronnelle émincée,

-de l’huile : sésame, noisette, ou encore pépins de raisin…

Selon vos goûts, vous pouvez customiser cette salade de chou, en y incorporant :

-des dés de carottes,

-des tomates fraîches,

-des noix,

-du piment,

-de la pomme coupée très fine…

Ensuite, il faut placer le tout au frigo avant de déguster ! Cette salade est encore meilleure le lendemain !

Bon app !