Le Salon d’Hugo – Besançon

Il y a longtemps que je pensais tester le salon de thé Le Salon d’Hugo, situé dans la Grande Rue, au centre-ville de Besançon. En fait, je le voyais régulièrement, en allant au café des Félins situé juste en face… Finalement, je ne l’aurai jamais testé en tant que salon de thé, car il a changé de concept et est devenu un restaurant !

View this post on Instagram

Le salon d'Hugo. #Besançon #vegetarien

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Le Salon d’Hugo propose des bowls, ou des bols pour les anglophobes ! Ce sont… et bien des bols, composés d’ingrédients froids et sains (et oui, je valide, c’est vraiment sain !).
Actuellement il y en a quatre sur la carte : un bol à base de poulet, un autre avec des crevettes, et deux bols végétariens (et même végétaliens selon la sauce que vous choisissez) l’un avec des falafels, et l’autre, des boulettes de riz thai.
Les bols sont composés à la commande, avec des légumes (carottes, roquette, concombres…), légumineuses (fèves, pois chiches), céréales (petit épeautre, semoule de blé…), et des oléagineux (amandes, graines de courge…).
A la carte, on trouve également des boissons, et notamment une limonade régionale, Elixia (fabriquée à Champagnole dans le Jura), et une citronnade maison. Les boissons sont servies dans de grands verres, avec une pâte en guise de paille. Amusant (et écolo) !
Le restaurant est joliment décoré, avec du mobilier de récupération et un vrai parquet en bois qui craque. Il y a une petite terrasse, avec quelques tables de deux.
Les bols sont de bonne taille, et bien remplis. Lors de mes deux visites j’ai opté pour le même plat, celui avec les falafels, des fèves, des petits pois, des carottes, du concombre… J’ai demandé la sauce d’un autre bol, car celle qui accompagnait normalement ce plat était à base de lait, et que je n’en consomme pas. La sauce soja-orange est délicieuse !
J’apprécie que les sauces soient présentées dans des petits contenants à part. On peut doser, et répartir à sa convenance.
Pour 9.50 € le bol, on mange vraiment bien, aussi bien d’un point de vue quantitatif que qualitatif ! Et s’il reste un petit creux, les tartes maison et autres desserts (cœur fondant au chocolat, financier rhubarbe etc) pourront le combler.
Le café est bon également (vrai café au percolateur), et le service aussi efficace que souriant. Lors de la première visite, nous avions attendu un petit peu, car la personne était seule en salle. Mais la deuxième fois, nous avons été servis très rapidement.
Si je suis venue manger ici deux samedi de suite, je pense que cela vous résume assez bien mon avis sur le Salon d’Hugo ? J’ai aimé. J’ai apprécié le contenu de mon bol, et l’ambiance dans laquelle j’ai pu le dévorer. Et je reviendrai !

Publicités

Pizzeria del Arte, une expérience décevante

Récemment, j’ai mangé chez Pizzeria del Arte. Nous étions le lundi 30 avril, juste sur le pont du 1er mai, et il n’y avait pas d’autre resto ouvert sur mon secteur.

Je suis ressortie très déçue par mon plat de pâtes. Je vous la fais brève, j’avais demandé un plat de rigatoni primavera (aux légumes), en précisant que j’aurais voulu remplacer le beurre par de l’huile.

Ce n’était pas possible car la préparation était déjà faite, et qu’aucune modification n’était envisageable… Comprenez donc que le beurre était déjà incorporé aux légumes.
Pas possible non-plus d’obtenir des pâtes à la sauce tomate. « On n’a pas de sauce tomate »… Je me demande encore comment sont faites leurs pizze.

Quand je demande à la serveuse ce qu’elle peut me proposer de végétarien sans lait, la serveuse lève les yeux aux ciel, et me suggère « euh ba on a bien la sauce bolognaise, mais du coup il y a de la viande dedans… ». Je ne dis pas que tous les restos devraient proposer une option végétalienne. Mais dans un resto italien, je m’attends à pouvoir trouver un plat de pâtes aux légumes tout bête…

Bref, j’opte pour les pâtes au beurre et aux légumes, qui arrivent manifestement trop cuites. Certaines sont en mille morceaux, comme si on les avait oubliées sur le feu, et qu’elles avaient collé au fond de la casserole…

C’est bon malgré tout, mais pour près de 15 € franchement, cela fait un peu mal aux fesses.

La carbonara quant à elle, est faite à base de crème et de bacon… La vraie recette est élaborée à partir de pecorino et de joue de porc, mais certainement pas de crème et de bacon.

Bon. On ne s’indignera pas pendant 107 ans, mais il est clair que Del Arte est un restaurant auto-proclamé italien, qui n’a d’italien que le nom. Cela reste une chaîne, qui élabore des plats à partir d’ingrédients déjà transformés. Cela dépanne, mais je ne pense pas y retourner de si tôt. Basta cosi !

Toyodo, mon chinois préféré

A Besançon, nous avons quelques options pour manger végétarien au resto… Il y a les adresses 100 % végétariennes, et d’autres endroits qui proposent des plats végétariens au milieu d’une carte omnivore, à l’image de Toyodo.

Situé au 16 Rue de Pontarlier, au centre ville, ce resto est assez riquiqui, donc je vous conseille de réserver si vous voulez être sûrs de trouver une place, surtout si comme nous, vous y dînez un samedi !

Toyodo est un resto chinois qui se veut qualitatif et le fait savoir. Ici point de formules à volonté, de lampions en papier rouge, ou de grosses plâtrées de riz.

Sur le site internet, la couleur est annoncée clairement : « Le Toyodoo est un restaurant créé par deux jeunes Chinois de la nouvelle génération. » Ici tout est fait maison, et on pourrait ajouter « avec amour », amour des bonnes choses, des bons ingrédients…

*

La déco est soignée, avec des murs gris-blancs, des fauteuils confortables. L’ambiance est épurée et la petite salle rarement bruyante…

La carte est relativement restreinte, ce qui est à mon sens un signe très positif, mais on trouve néanmoins de quoi régaler tout le monde… D’ailleurs, il nous a été difficile de nous décider, car tout ou presque nous tentait !

Côté entrées, les gotiés végétaliens sont à 4,50 € les 5 pièces, ou 6,50 € les 8. Ils se déclinent aussi en poulet-crevette (4,90 / 6,80 €) et porc (4,80 / 6,50 €). On peut également déguster des nems, ou des rouleaux de printemps au canard, ou encore des aubergines vapeur.

Côté plats, l’offre pour les végétariens est vraiment intéressante, puisqu’il n’y a pas un seul plat, mais bien quatre ! Nouilles sautées, tofu cuisiné de différentes façons, riz aux légumes… vous aurez l’embarra du choix !

Et pour les omnivores, quatre-cinq choix supplémentaires : nouilles, soupe, poulet curry…

L’homme nivor a choisi du porc caramélisé, servi avec du riz et des haricots… Délicieux à ce qu’il parait ! En tout cas je l’ai vu finir son assiette avec application, au point que l’on aurait pu la ranger sans la laver, tant elle semblait propre ! (Et tout ça sans pain, imaginez un peu l’exploit !)

View this post on Instagram

Porc caramélisé, haricots, riz #toyodoo #besançon

A post shared by Ana (@chiarastory) on

 

Moi, j’aurais pu manger végétalien, mais j’ai opté pour un plat à base d’œuf : bibimpap aux légumes. Sur une base de riz à la sauce piquante, il y avait des légumes coupées en petits bâtonnets : carottes, oignons, concombre, et un œuf bio.

 

Les plats coûtent entre 9,50 et 13,50 €.

Il est rare que les restos asiatiques proposent un choix fantastique en matière de desserts, car ce n’est tout simplement pas dans la culture asiatique de clore le repas par un dessert. J’imagine que les fruits ne manquent pas, et que cela suffit pour se faire plaisir… Le Toyodo propose néanmoins une purée de mangue, des litchis au sirop et un cheesecake au thé vert, entre 3,50 et 5,80 €.

Cacahuètes enrobées, offertes pour l’apéro (alors que nous n’avons même pas commandé de boisson !)

 

Nous n’avons pris ni dessert ni boisson chaude, car nous sommes des gourmands au bec salé, mais nous avons vu de belles théières sur les tables voisines… et je pense qu’une prochaine fois nous nous laisserons tenter par un petit thé… Oui, car il y aura une prochaine fois, ne serait-ce que parce-que je meurs d’envie de goûter le tofu épicé à la ciboulette chinoise !

En tout cas, pour environ 35 € à deux, nous nous sommes régalés avec un plat chacun et une entrée à partager. L’accueil est vraiment très très bon, et traduit une réelle volonté de bien faire. Le contenu des assiettes est à la hauteur. Ce resto offre un excellent rapport qualité-prix, et permet de se régaler quand comme moi, on aime la cuisine asiatique ET végétarienne !

 

Pour plus d’infos, c’est par ici : site officiel Toyodoo