30 ans, 10 ans de Thérapie – Nora Hamzawi

C’est parce-que je vais moi-aussi, avoir bientôt 30 ans (et oui, riez ça vous arrivera aussi, à moins que ce soit déjà derrière vous niarc niarc), que le titre du livre de Nora Hamzawi m’a interpellée.

30 ans, 10 ans de Thérapie

Nora Hamzawi, est une humoriste, comédienne et chroniqueuse française, née en 1985 (merci Wikipédia). Elle est notamment auteure pour la série Scènes de Ménage sur M6 !

Avant d’entamer ma lecture de 30 Ans (10 ans de Thérapie) parue chez Mazarine, je ne la connaissais pas du tout, mais alors du tout du tout. J’ai eu envie de découvrir son livre, car le pitch au dos (c’est une façon de parler vu qu’il s’agit d’un ebook, et que donc, il n’avait pas de dos) m’a mis l’eau à la bouche…

*

nora-hamzawi

 

Ce bouquin est une sorte de one-woman show écrit. Alors dit comme ça… ce n’est pas forcément tentant… et pourtant !

Je me suis régalée en lisant ce drôle de bouquin, et j’ai souri comme une idiote de la première à la toute dernière page. Pour tout vous dire, une fois cette dernière page tournée, j’ai enchaîné avec les podcasts de France Inter ! (Vous pourrez les écouter ici.)

Nora Hamzawi décrit des petits bidules du quotidien, qui nous concernent forcément, et nous font dire « oh mais oui mais c’est tellement ça !! ».

J’ai adoré le chapitre sur Doctissimo, car je pense que nous avons déjà tous fait l’erreur, en ressentant une douleur inhabituelle, de consulter ce site, et de finir encore plus flippé qu’avant… non ??

Le passage sur les vendeurs des magasins bio qui tutoient tout le monde m’a fait sourire également. Mais bon… je ne vais pas tout vous raconter. Ce serait dommage.

Le Doliprane pour une hypocondriaque, c’est un peu le « on reste ami » des gens qui viennent de se faire larguer ! Ca aide pas !!

View this post on Instagram

J'adore le livre de @norahamzawi 😋 #lecture #ebook

A post shared by Ana (@chiarastory) on

Il faut arrêter de croire que tout ce qui touche à notre enfance ou notre adolescence renvoie à une période heureuse. Déjà, si ça avait été une période heureuse, on n’aurait pas collectionné des billes de cartouche d’encre !

Ce livre est vraiment un concentré de fun, que j’ai quitté à regret…

Il m’a permis de découvrir un humoriste qui me fait totalement rire, et que je vais continuer à suivre de près…

Et vous, vous connaissiez déjà Nora Hamzawi j’imagine ?^^

 

Tromper Martine – Stéphane Dompierre

Tromper Martine est un livre de Stéphane Dompierre, auteur québécois qui m’était jusque là totalement inconnu. Il est paru en 2015.

Nicolas, le narrateur, est un quarantenaire au bord du burn-out. Son médecin lui a conseillé d’arrêter la picole, et de prendre deux mois pour lui, loin du travail et de sa famille, histoire de se recentrer, et d’éviter la cata.

Au départ, Nicolas a loué un appartement loin de tout, et pense pouvoir s’y reposer, mais bien vite il réalise que rester sans rien faire n’est pas vraiment quelque chose qu’il sait faire. Il décide alors de revoir ses plans…

Ce roman est une petite perle d’humour. Je me suis très vite laissée prendre au jeu, et j’ai tourné les pages avec délices. Les aventures de Nicolas sont poilantes, mais elles ne manquent pas de fond pour autant. Bien-sûr, la célèbre crise de la quarantaine est évoquée, ne serait-ce que dans le titre même du roman. On a de belles réflexions sur le couple, le sexe, et l’adultère.

Mais on nous parle aussi d’amitié, de sens global de la vie, et de bien d’autres choses, qui sauront forcément trouver un écho chez les lecteurs !

***

J’ai tenté de ne pas trop y prêter attention, mais ce que cette femme portait lui moulait vraiment les fesses, qu’elle avait bien rondes et fermes, et ça se remarquait tout de suite qu’elle n’avait pas de culotte.

Ce roman est bourré d’humour, et le fait qu’il soit écrit par un québecois ajoute encore une touche d’originalité. Autant j’avais trouvé L’Homme idéal existe et il est Québécois franchement peu amusant, autant là je me suis régalée. Pourquoi ? Car c’est réellement écrit par un québécois, avec des expressions et des termes québécois qu’il utilise pour de vrai. Ce n’est pas « surjoué ».

Je peux le dire, ce livre est un coup de cœur, et je vous invite vivement à le découvrir si ce n’est déjà fait !