Recette de riz safrané

Il y a une recette que l’homme confiné fait régulièrement et qui me plait bien. Je vous propose donc de la partager aujourd’hui. C’est celle du riz safrané.

Pour la réaliser, il vous faudra :

-du riz (à la base du riz blanc, mais nous l’avons déclinée avec du riz rond complet)

-une pincée de safran (3 ou 4 pistils)

-1 œuf

-1 oignon

-une poignée de fèves (en option)

-un peu de beurre (ou de l’huile si vous ne consommez pas de beurre)

-du sel

-du poivre

View this post on Instagram

Ce midi ce sera riz (riz rond complet).

A post shared by Ana (@chiarastory) on

PREPARER L’EAU SAFRANEE 2 heures avant de lancer le trempage du riz.

Faire bouillir de l’eau et ajouter les pistils dans l’eau bouillante (dans un bocal)

Ajouter une pincée de sel

 

PREPARER LE RIZ

Première étape : laver le riz, jusqu’à ce que l’eau de lavage soit toute claire.

Retirer l’eau

Ensuite, le laisser tremper quelques heures (2-3 heures) dans l’eau safranée revenue à température ambiante.

 

CUISINER LE RIZ

Le faire cuir au cuiseur à riz.

Ajouter une noix de beurre, directement dans le cuiseur. Mélanger.

Ajouter poivre (et sel si besoin).

Dans une poêle, faire suer l’oignon découpé en petits dés.

Ajouter les fèves (nous prenons celles de chez Thiriet).

Ajouter le riz dans la poêle et le faire cuire selon vos goûts (possibilité de le griller légèrement).

Casser un œuf par dessus, et mélanger.

Se régaler !

Y’a pas que le riz blanc dans la vie !

J’adore le riz.

Comme pour les pâtes, il en existe une variété infinie, et autant de façons de le préparer et de l’accommoder.

En France, nous connaissons surtout le riz long, le basmati, et dans une moindre mesure, le thaï, que nous consommons tous trois en version « blanc », c’est à dire décortiqué. C’est assez dommage, car on se prive du son et du germe, qui apportent les fibres, les vitamines et les minéraux… 

Il est conseillé de choisir des riz bruns, qui sont certes un poil plus caloriques (c’est négligeable), mais paradoxalement, aident à garder la ligne. Pourquoi ? Parce-que :

*de par leur teneur en fibres, ils sont plus longs à être digérés, et tiennent donc plus au ventre -> moins de fringales,

*ils sont plus durs, donc plus longs à mastiquer, et l’on est plus rapidement repu -> on en mange moins,

*ils ont un index glycémique moins élevé, et nous font donc sécréter moins d’insuline, et donc moins stocker.

Malin non ?

Si vous n’aimez pas le riz complet… le riz noir vous séduira peut-être plus ?

Ce riz était appelé Riz de l’Empereur car fut un temps, il était difficile à obtenir, et l’Empereur chinois se le réservait, et interdisait tout bonnement aux sujets d’en manger. Cela a du bon d’être souverain !

De nos jours, on le trouve en magasins bio, mais aussi en grandes surfaces (chez Priméal ou Markal notamment) et pour 2,50 – 2,80 € les 500 grammes, les simples citoyens comme vous et moi peuvent se l’offrir assez facilement !

Pour ma part, je le prépare au cuiseur à riz Tupperware, et suis toujours surprise par la couleur violet très profond que prend l’eau de cuisson. C’est dû à la forte teneur en anthocyanes, des pigments naturels présents également dans la peau du raisin. Ils sont très riches en antioxydants, et donc excellents à la santé !

Sinon côté recettes, comme ce riz a plus de goût que le riz blanc en général, ou même que le riz complet, je préfère lui laisser le rôle star dans l’assiette, et le présenter avec de simples haricots poêlés avec des oignons, ou quelques champignons à la crème…

Et vous, vous aimez le riz ? Quel est votre préféré ?