Half a World Away

Une fois n’est pas coutume, j’ai envie de vous présenter un livre que j’ai lu en anglais. Ce roman n’a à ce jour pas été traduit en français.

half-a-world-away-by-mike-gayle

Half a World Away est un roman de l’auteur britannique Mike Gayle, à qui l’on doit déjà une belle liste de livre, comme Mr Commitment, Trente ans déjà ou encore Dîner pour Deux, tous traduits en français.

Kerry est une jeune maman qui a fondé sa société de nettoyage. Elle travaille dur auprès d’une clientèle de particuliers aisés, pour gagner de quoi vivre avec son fils Kyan. 

Kerry a grandi en foyer, séparée de son frère Jason alors que celui-ci était encore très jeune. Elle n’a jamais cessé de penser à lui, et de se demander ce qu’il est devenu.

Un jour, Kerry décide de reprendre contact avec Jason.

Jason est devenu Noah, un avocat marié et père d’une adolescente. Si Jason/Noah a réussi professionnellement, son mariage bat sérieusement de l’aile. A l’inverse de sa sœur, Jason a grandi dans une famille aimante, auprès de parents adoptifs et de sa fratrie. Cela explique notamment pourquoi il n’a jamais vraiment cherché à connaître ses origines…

J’ai aimé ce roman, qui met en parallèle deux existences totalement opposées, qui finalement se rencontrent. Le lien de fraternité est très joliment développé. Il y a plusieurs éléments perturbateurs qui viennent relancer l’action du roman, à commencer par la relation troublée entre Jason/Noah et sa femme. Cela fait que l’on ne s’ennuie jamais.

J’ai été très surprise par la tournure que prenait le récit dans sa seconde partie. Je ne m’attendais pas à un tel chamboulement, et cela a renforcé mon intérêt pour le roman. Mais chut… je ne vous en dis pas plus !

Half a World Away est un joli roman, qui je l’espère sera vite traduit en français, pour que je puisse vous le conseiller à tous ! Sinon, il reste abordable pour les anglophones ayant un bon niveau. Les tournures de phrases et le vocabulaire n’ont rien de très compliqué.

 

Le Cercle Littéraire des Amateurs d’épluchures de patates

Il y a des livres, dont on entend énormément parler, et toujours en bien… J’ai deux types de réactions face à ces romans. Soit je me jette dessus et les lis en même temps que le reste du monde, soit au contraire, je traîne, traîne, et finis par les lire des années après, en ayant peur de ne pas partager l’engouement qu’ils ont pu susciter…

Avec Le Cercle Littéraire des Amateurs d’épluchures de patates, ma réaction fut la seconde. Je viens seulement de refermer ce roman, qui date déjà de 2008 !

Je l’ai lu en anglais, sous son titre original :

The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society

IMG_7639

Il s’agit d’un roman historique épistolaire, qui s’articule autour de Juliet Ashton, auteure en manque d’inspiration… L’action se situe en 1946, juste après la fin de la guerre.

Juliet reçoit un jour la lettre d’un inconnu, originaire de Guernsey, Dawsey Adams. Il a lu un livre ayant appartenu à Juliet, et souhaite correspondre avec elle.

Nous lisons les échanges de lettres entre Dawsey et Juliet, mais aussi entre Juliet et son éditeur, Sidney Stark, et Juliet et son amie Sophie (qui est aussi la sœur de Sidney).

Petit à petit, d’autres personnages apparaissent, toujours par le biais de leurs courriers échangés avec Juliet.

***

Nous découvrons l’existence d’une « société secrète » maquillée en club de lecture, et destinée à tromper les allemands qui occupaient alors Guernsey. Les différents membres écrivent à Juliet, et dévoilent des souvenirs de l’occupation, tous plus intéressants les uns que les autres. On se prend à s’attacher à ces personnages, et à vouloir mieux les connaître…

Ce roman est à la fois touchant et drôle, jamais larmoyant. Il nous offre une sublime galerie de portraits, avec des personnages qui ont tous leur intérêt…

***

Je dois dire que le fait de le lire en anglais m’a un peu bloquée au début, car j’ai eu du mal à retenir précisément qui était qui, et le fait d’avoir traîné dans ma lecture (j’ai assez peu lu pendant mes vacances et ai passé 3 semaines sur ce roman !!) m’a empêchée de me plonger dans l’histoire autant que je l’aurais voulu. Du coup, je suis passée un peu à côté de certaines choses, et le regrette.

Mais j’ai malgré tout beaucoup aimé ce livre, et ne suis donc pas surprise du succès qu’il a pu rencontrer !

Je vous conseille de le lire à votre tour, si ce n’est pas déjà fait !