Hypocrisie ?

L’été approche, et avec l’échéance de la plage, on voit fleurir un peu partout, des pubs contre la cellulite, et pour différents produits miracles qui promettent de nous faire maigrir plus ou moins facilement. Dès le petit dèj cela commence avec les publicités qui entrecoupent Télématin. Une diététicienne, ou en tout cas une nana avec une blouse blanche, nous vante les mérites d’un capteur de graisses, qui va nous permettre d’éliminer une partie des calories ingérées, sans aucun effort. Merci m’dame, je peux donc terminer ma tartine de margarine sans culpabiliser ?

Une fois en voiture, les pubs continuent sur les ondes radios, avec des « témoignages » de personnes qui ont perdu du poids grâce à telle ou telle méthode… Inutile de couper la radio, il restera de toute façon les affiches 4×3, à moins que vous ne circuliez vraiment en rase campagne, et encore… Paradoxalement, tous ces messages pour la minceur, côtoient sans aucun problème les affiches et publicités diverses pour des produits pas franchement diets… (produits généralement présentés par des égéries à l’IMC dans les normes et je n’ai pas écrit « dans l’énorme »).

Dans les magazines féminins, comme si les pages modes qui alignent les mannequins filiformes ne suffisaient pas à faire passer le message, on en rajoute une bonne couche avec quelques dizaines de pages de pubs pour les produits anti-cellulite, les aliments brûle-graisse, et autres produits miracles… Vous avez déjà ouvert un magazine « masculin » mesdames ? Tenez par exemple je lis Capital, magazine plutôt feuilleté par les hommes, ou encore l’Automobile… Aucune pub minceur dans les pages de ces deux magazines ! Cela vous surprend ? Ils ont du bide pourtant nos homme parfois !

Et bien mine de rien je préfère les pubs pour des montres ou des bagnoles. Cela me détend plus… du moins, cela ne me rappelle pas en permanence que j’ai de la cellulite et de la graisse abdominale ! Quand je lis un magazine c’est pour me détendre, me cultiver éventuellement, pas pour me rappeler que je ferais mieux de décoller mon fessier du canapé pour faire du vélo elliptique !

A côté de cela, il est bien vu de nos jours de dire du bien de celles que l’on appelle gentiment les « rondes ». Entendons-nous bien sur la définition, est ronde la nana qui ne correspond pas aux critères classiques du mannequinat de 2016. Dès que tu fais plus de 60 kg, peu importe ta taille, tu peux te considérer comme ronde. Je caricature légèrement, mais vous avez vu la mannequin Plus Size de Calvin Klein (c’est par ici) vous verrez que ce n’est pas si capilotracté… La demoiselle a l’audace de faire entrer son mètre 80 dans une taille 40 ! C’est pire que tout, de coller une étiquette « ronde » sur une femme que je qualifierais de standard… une femme qui nous ressemble finalement, non ?

Il paraîtrait que les mannequins Plus Size seraient en fait des nanas qui portent du 38, allez, du 40, et seraient parfois agrémentées de prothèses, pour paraître plus grosses ; euh pardon, plus rondes, sans les inconvénients des vrais rondes… [Source : ici.] Oui parce-que les rondeurs au niveau de la poitrine et des fesses c’est sympa, mais le ventre qui plisse et les bras qui pendouillent no thanks !

Tenez regardez les mannequins grandes tailles à la mode actuellement…

Ashley Graham, Tara Lynn, pas vraiment des « rondes » classiques, si ? Plutôt des bombasses intergalactiques ! Oui elles sont franchement rondes. On peut dire « grosse » ou ça fait encore mal élevé ? Bref, pas de doute, elles sont largement au dessus de l’IMC standard, mais elles ont des rondeurs bien placées…

Alors vous me direz, ba oui mais bon c’est le principe des modèles… il faut qu’elles donnent envie, et donc qu’elles soient au dessus de la masse de toutes les autres (sans jeu de mot). Pas faux… Mais alors que l’on arrête de nous dire que les choses changent et que les rondes ont leur place dans les magazines de mode, car elles restent très très minoritaires, et il leur faut être totalement canons pour se frayer une place, là où les filiformes sont légion… Et généralement, quand les magazines recourent aux services de ces mannequins, c’est pour illustrer un dossier spéciale rondes…

Quand des mannequins qui ne correspondent pas à 100 % aux critères de minceur sont utilisés par les marques, cela fait beaucoup parler. Elles sont étiquetées « plus size », et tout le monde souligne le fait qu’elles sont là malgré le fait qu’elles ne sont pas dans la fameuse norme. Quand ces mannequins seront là et que plus personne n’en sera surpris, là un grand pas aura été fait !

En tout cas, cela commence à bouger lentement, par le biais des réseaux sociaux. Je remarque que de plus en plus, les internautes critiquent les marques qui font l’éloge de la maigreur, via des commentaires. Et les marques sont bien obligées de répondre, et de s’excuser plus ou moins… Il ne faudrait pas tomber dans l’excès inverse et rejeter en masse la minceur, car l’on peut aussi être mince sans se nourrir exclusivement de haricots verts, et sans se faire montrer du doigt. Je n’aime pas que l’on traite les mannequins minces (ou maigres) d’anorexiques, ou autres noms d’oiseau (d’ailleurs l’anorexie est une maladie, pas une insulte). Et il faudrait aussi montrer des mannequins qui sont entre la maigreur et la rondeur, juste avec un IMC moyen… vous ne pensez pas ?

A voir, si les choses évoluent réellement, et si l’on aura un jour le plaisir d’ouvrir un magazine avec des mannequins standard, des filles de moins d’1,70 m, avec leurs vergetures, leur cellulite, et pourquoi pas un petit bidon un peu mou ! Cela ferait du bien non, de ne plus être confrontées en permanence à des modèles inatteignables ? Cela ferait du bien de voir des femmes comme nous, avec leurs petits défauts, leurs imperfections qui les rendent au fond… totalement parfaites, car réelles ?

A quand la fin des pubs qui nous farcissent le cerveau avec des idéaux de minceur inatteignables ? Cela me met en rogne que l’on nous propose de remplacer notre repas par de la soupe déshydratée ou par une barre de chocolat… forcément on peut manger une barre de chocolat et ne pas grossir, si on ne mange que ça, à la place d’un repas complet… mais franchement, cela vous semble sain vous ?!

Enfin, il y aurait énormément à dire sur le sujet… et quand la période plage et bikini sera passée, on pourra parler de maigrir pour la rentrée, ou de réparer les excès des fêtes de fin d’année, de Pâques, etc…

Vous en dites quoi vous de tout cela ? Lâchez-vous, je sens qu’on a encore des choses à partager sur le sujet ! :-p