La e-Mehari au Salon de Genève

Parmi les nouveautés les plus attendues présentées au salon de l’Automobile de Genève cette année, il y avait la nouvelle Citroën Méhari, baptisée e-Méhari.

Si le look reprend les codes de la mythique Méhari sortie en 1968, la e-Méhari de 2016 n’a pas grand chose d’autre à voir avec sa grande sœur, il faut bien le reconnaître !

 

IMG_3280

 

Dotée d’un moteur électrique développant 68 CV, la e-Méhari plafonne à 110 km/h. Elle aurait une autonomie de 200 kilomètres (comptez 8 à 13 heures de recharge selon la puissance de la « prise »).

La e-Méhari sera construite en France, et ne disposera pas d’airbags, comme son ancêtre (y’avait-il besoin de le préciser quand on sait que la Méhari d’origine date de 68 ?!!). Elle sera vendue à partir de 18 000 €, bonus écologique déduit.

Le but n’est pas d’inonder le marché avec cette e-Méhari, mais bien de faire un petit coup de pub pour Citroën. Et cela semble fonctionner quand on voit l’engouement suscité à Genève par ce véhicule totalement ludique !

Il fallait faire la queue (certes pas très longtemps, mais tout de même !) pour monter à son bord. Les jeunes comme les moins jeunes s’arrêtaient, intrigués… et j’en faisais partie ! 😀

 

Salon de Genève 2016

 

Encore un petit billet sur le Salon de l’Auto de Genève 2016… rassurez-vous, j’ai presque fini de vous raconter tout ce que j’ai à raconter !

J’aimerais vous parler pour commencer de la marque Quant, que personnellement je ne connaissais pas du tout avant ma visite. Cette marque utilise la technologie NanoFlowcell, un mélange de deux liquides, l’un chargé en ions positifs, l’autre en ions négatifs, pour faire fonctionner ses véhicules.

La consommation est d’environ 30 litres aux 100, _mais puisque les liquides utilisés ne sont pas issus du pétrole, au diable l’avarice !_ pour une autonomie annoncée de 1 000 km.

IMG_2792

La Quantino ci-dessus est annoncé comme accessible, sans qu’un prix ait toutefois dors et déjà été communiqué. La Quant E (ci-dessous) reste par contre un prototype.

IMG_2796.JPG

IMG_2847.JPG

Au salon de Genève, la tendance c’est l’électrique, mais c’est aussi… la voiture autonome, dont on parle de plus en plus. Goodyear présentait son pneu sphérique, le Eagle 360, destiné à équiper ce type de véhicule. Particulièrement manœuvrable, Eagle 360 serait connecté à la voiture par champ magnétique. Si ça ne sent pas le futur ça…!

IMG_3006.JPG

De nombreux articles évoquent les hôtesses du salon. Et bien moi je vais changer un peu et vous parler des hôtes, notamment de ceux du stand Mazda, dont la tenue décalée m’a bien plu !

IMG_3008.JPG

 

IMG_3005.JPG

Du coup, la Mazda 2 gagne une petite place dans ce billet !

Sur ce, j’espère que cet article microscopique vous aura plu. Et je vous dis… à bientôt ! 😀

 

Salon de Genève, Ford Vignale

Dans les marques accessibles, mon constructeur automobile préféré est Ford. Ce choix ne se base absolument pas sur un comparatif complet et sérieux, puisque je n’ai à ce jour possédé que des Peugeot et des Ford, et conduit exceptionnellement d’autres marques.

Mais voilà, mon expérience avec Ford fait que je suis attachée à cette marque, et que je lui fais confiance.

Du coup, lorsque je me rends sur le salon de l’automobile de Genève, j’aime passer du temps sur le stand de la marque à l’ovale.

Ce billet ne vous présentera pas le stand Ford dans son intégralité, mais s’arrêtera plus spécifiquement sur la marque VIGNALE. Il s’agit de la griffe de luxe de Ford, le haut de gamme. C’est grâce à elle que Ford s’est lancé dans les véhicules Premium, en proposant des déclinaisons de sa Mondeo, mais également de ses 4×4 Kuga et Edge, et même du monospace S-Max.

IMG_3055.JPG

Prenez la Mondeo Vignale par exemple, proposée à environ 40 000 € (minimum). Elle est dotée d’une calandre à motif spécifique, avec grille façon nid d’abeille. Et si vous voulez pousser le chic au maximum, Ford a prévu tout une gamme d’accessoires qui reprend le motif nid d’abeille, comme une ligne de bagages. So classy ! Pour voir la collection complète, c’est par ici : http://vignalecollection.com/

IMG_3054.JPG

 

La sellerie (cuir) est également spécifique aux véhicules Vignale. Certains coloris de carrosserie sont réservés aux finitions Vignale. Bien-entendu, à l’intérieur, les finitions sont beaucoup plus soignées, avec l’utilisation de matières de premier choix.

 

IMG_3041.JPG

 

Ford ne propose pas un service de conciergerie complet, avec la possibilité d’organiser vos vacances pour vous, mais a néanmoins prévu d’économiser le précieux temps de ses clients premium. En effet, différents services sont proposés aux heureux propriétaires de Vignale, notamment la possibilité de faire prendre en charge leur véhicule à leur domicile, ou sur leur lieu de travail, pour l’emmener à ses révisions, et le restituer parfaitement lavé, polishé une fois le travail terminé.

IMG_3044

 

Cela fait rêver non ? 😀

 

 

[Genève] Le Nouveau Renault Scénic

S’il y a bien une catégorie de véhicules qui m’attire peu voire pas du tout, ce serait celle des monospaces. Disons que je ne suis pas dans le cœur de cible ! Néanmoins, il semblait difficile cette année à Genève, de passer à côté du nouveau Scénic. C’était une sortie attendue, et largement commentée, tout simplement car le Scénic est un véhicule à succès chez la marque au losange… En 2016, le monospace compact de Renault fête ses 20 ans et s’offre au passage un petit lifting !

IMG_3144.JPG

IMG_3138.JPG

Alors quoi de neuf chez le Scénic version 2016 ?

Globalement vu de l’extérieur, on reste sur un look plutôt classique. Renault n’a rien tenté d’hyper extravagant, comme il avait pu le faire avec son Avantime (avec l’absence de succès que l’on connait). Le nouveau Scénic voit ses formes s’arrondir, pour un style plus dynamique.

IMG_3137.JPG

Rappelons que la mode est actuellement aux SUV, et que Renault y répond avec son Kadjar. Et bien le Scénic évolue pour adopter un profil un peu plus « racé », plus « sportif » !

La banquette arrière s’escamote, mais plus siège par siège. Elle devient 2/3-1/3 et perd donc en modularité… Pour profiter de sièges indépendants, il faudra attendre la sortie du Grand Scénic (7 places).

IMG_3139

Niveau motorisation, Renault a prévu un 100 et un 130 chevaux essence, ainsi qu’une offre diesel plus large : 95, 110, 130, et 160 chevaux.

Et enfin, pour le prix, rien n’a encore été confirmé mais ce nouveau Scénic devrait être proposé à partir de 24 000 €.

IMG_3140

IMG_3141

Nouvelle DS3

La DS3 restylée est sortie, et à moins de vivre sur Mars depuis quelques semaines, vous n’avez pas pu passer à côté de l’information. Bon, j’en fais un peu des caisses, mais c’est vrai que chez moi en tout cas, les publicités sont partout, et je n’arrête pas de croiser des énormes affiches qui permettent de découvrir la nouvelle version de ce modèle. Et puis il y a la pub télévisée, qui met en scène Iris Apfel, une mamie excentrique qui annonce qu’on lui a dit un jour « Toi tu n’est pas jolie, mais tu as beaucoup, mieux, tu as du style », ça y’est, vous l’avez ?

Sortie en 2010 et déjà restylée une première fois en 2014, la DS3 voit à présent le logo DS remplacer les chevrons de Citroën (DS est devenue une marque à part entière en 2014). Le gros changement réside véritablement dans la calandre, mais les lignes de la voiture reste à mon sens globalement les mêmes.

La DS3 est proposée dans un nouveau coloris : Rouge Aden, et se voit enrichie de nouvelles options comme l’aide au démarrage en côte ainsi que les radars de recul. Le toit est toujours personnalisable, et DS a élargi son catalogue de stickers, pour permettre encore plus de combinaisons !

Côté moteur, elle est toujours proposée en essence 1.2 L Puretech 82 manuelle, en 1.2 110 CV manuelle ou auto, et 1.6 THP 165, ainsi que, et là c’est nouveau, en 1.2 L Puretech… 130 chevaux ! Ce dernier moteur affiche 6 rapports. Pour les diesels, deux choix sont proposés, les 1.6 L BlueHDI en 100 ou 120 chevaux.

La version cabrio (ci-dessus) existe avec 4 coloris de toile différents. 

Globalement, il est toujours possible de personnaliser le toit (couleur et stickers), de choisir ses coques de rétroviseurs, et bien-sûr, ses jantes. La personnalisation on vous dit !

Alors, jolie cette new DS ?

La Smart à Genève

Je vous l’avais annoncé, j’ai visité le Salon de l’Automobile de Genève ce week-end. Et j’en ai profité pour prendre des centaines de clichés, et monter dans un maximum de véhicules ! Je vous proposerai dans les jours à venir, quelques billets, pour vous faire partager ma visite… 

Aujourd’hui je vous invite à découvrir ou redécouvrir la Smart For Two !

Smart, dans l’esprit de beaucoup d’entre nous, c’est le petit pot de yaourt, la voiture que l’on peut garer perpendiculairement au trottoir, et caser facilement dans des places qui n’en sont pas vraiment. C’est une minuscule voiture super pratique notamment dans des villes où le stationnement est un véritable casse-tête, comme Paris, ou encore Lyon.

Je pense que pour beaucoup de personnes, le nom de Smart évoque encore cela, la toute première Smart For Two.

Pourtant, la marque allemande propose désormais plusieurs modèles… Il y a la nouvelle For Two, et la nouvelle For Four, une quatre places compacte dont la pub passe en boucle à la télé, et me fait bien marrer. Vous l’avez vue ?

C’est un type qui va pour se garer avec sa Smart, et qui pousse un petit cri aigü en voyant ses copains à l’arrière. Et oui, la voiture est si petite, qu’il en avait oublié que c’était une quatre places ! Il ne m’en faut pas plus pour pouffer devant ma télé !

IMG_3352.JPG

Ci-dessus, la Smart version 4 places. J’adore cette couleur…

Si pour les premières versions, la For Four différait franchement niveau look, de la For Two, pour les versions actuelles, on ne peut pas en dire autant. Les deux voitures se ressemblent beaucoup, avec leurs lignes toutes en courbes. Mais bon, je m’égare, car c’est bien de la deux places que je veux vous parler aujourd’hui !

Parlons un peu de la For Two alors, et précisons que moteur et boîte de vitesse sont implantés à l’arrière de la voiture. Elle se décline en trois motorisations, essence uniquement (61, 71 et 90 chevaux), ce qui ne semble pas déconnant pour un véhicule typiquement citadin.

La For Two est équipée du Start&Stop de série. Quelques mois en arrière j’aurais dit que c’était plutôt cool. Mais depuis j’ai acquis un véhicule équipé de cette option, et je peux vous dire que je ne m’en sers jamais. Il n’est que très rarement disponible, et du coup je n’ai pour ainsi dire jamais l’opportunité d’y avoir recours… Cependant, je ne saurais vous dire ce qu’il en est sur la Smart… car vous l’aurez compris, je n’ai pas eu la chance de la conduire.

IMG_3359

La For Two est toujours aussi compacte. Elle mesure 2,69 m de long, exactement comme l’ancienne ; et reste vraiment unique sur le marché, en ce sens que même la Toyota IQ, minus parmi les minus, affiche une longueur de 2,98 m.

Le coffre s’ouvre en deux parties, comme sur une C2. A mon sens ce n’est pas toujours super pratique, mais il faut savoir ce que l’on veut, et là en l’occurence, on parle de petite citadine et pas d’un break familial ! Ce coffre offre un volume de 260 litres. A noter toutefois, le moteur étant à l’arrière comme sur la Twingo, attention si vous transportez des surgelés…

La For Two existe en de nombreuses combinaisons de coloris, car oui, elle est bicolore… Vous pouvez la choisir toute noire, avec panneaux de carrosserie et cellule de sécurité (ce sont les noms des différentes parties de la carrosserie) de la même couleur. Mais vous pouvez aussi vous lâcher et opter pour une voiture orange et noire, ou grise et jaune !

Si l’on se réfère au site officiel (car à Genève, les prix sont en CHF, logique), la For Two est proposée à partir d’environ 10 000 €. Ensuite, tout dépendra des options choisies, comme toujours…

Moi je la trouve mignonne, mais je garde ma Ka que j’aime d’amour. Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

Salon de Genève – Quelques détails

Bonjour à toutes et tous !

Aujourd’hui je vous retrouve pour un nouveau billet entièrement consacré au 86ème salon de l’Automobile de Genève.

Voici quelques clichés et informations livrés un petit peu en vrac, il faut bien le reconnaître !

IMG_2817

 

Ci-dessus, voici la Corvette Grand Sport dévoilée à l’occasion du salon par Chevrolet. 460 chevaux sous le capots, pour 7 rapports sur la boîte manuelle (8 sur l’automatique), ce nouveau bolide embarque un moteur V8. On ignore encore quel sera son prix, mais on sait qu’elle sera proposée en versions coupé et cabriolet !

IMG_2837.JPG

Chez Bugatti, c’est la nouvelle Chiron qui fait le buzz, et franchement il fallait bien de la persévérance pour approcher du stand et voir la belle.

2,4 millions d’euros, c’est le prix de cette magnifique voiture… hors taxes ! Je vous laisse calculer avec les 20 % ! Le coffre est situé à l’avant, et il est de 44 litres seulement, soit une petite valise… En même temps, ce n’est pas vraiment une voiture pour aller faire le courses ou partir en vacances en famille ; vous en conviendrez.

Quoi que, avec ses 420 kilomètres heure max, on arriverait rapidement à la mer…

500 exemplaires seront mis en vente, et selon la marque française (eh oui, Bugatti est une marque française, filiale de l’allemand Volkswaggen) un tiers est déjà vendu en pré-commande.

 

Sur le stand Audi, la marque allemande présentait son tout nouveau SUV, le Q2, disponible en six motorisations (3 diesels, 3 essences), qui varient entre 116 et 190 chevaux.

 

Ce SUV offre un grand nombre d’options, avec notamment un freinage d’urgence associé à la détection automatique des piétons… Intéressant non ?

J’ai beaucoup apprécié le Budd-e, un concept car VW inspiré du mythique Combi… Du transporter des années 50 il ne reste plus grand chose à part la taille ! Budd-e est électrique et pourrait selon le constructeur, atteindre les 180 km/h. Volant tactile, banquette bleue super design, portes géométriques, Budd-e a de l’allure… y’a pas à dire !

 

Cette année encore, le stand Renault m’a bien plu. On retrouvait les poufs imitant des cailloux, déjà présents sur une ancienne édition. Et au plafond, pendaient des suspensions ovales, qui montaient et descendaient dans un jeu de lumières !

Enfin, chez Nissan, nous avons pris place à bord de l’électrique Leaf. Sympa, mais un intérieur un peu plus futuriste (comme dans la Zoé) aurait pu convenir à cette berline !