Les Sampietrini romains

Dans les premières pages de Volevo Solo Andare a Letto Presto de Chiara Moscardelli, l’héroïne du roman se retrouve avec une chaussure cassée, car l’un de ses talons s’est pris entre deux « sampietrini« . Ne connaissant pas ce terme, et bien que le contexte me permette de deviner son sens, j’avais interrogé le dictionnaire de ma liseur électronique.

Les sampietrini (ou Sanpietrini) sont en fait les pavés typiques de certaines villes italiennes, Rome en tête, faits de basaltes. Ce sont de gros blocs irréguliers, qui tirent leur nom de la place Saint-Pierre du Vatican, dont ils sont un emblème.

Sur le site officiel de la ville de Rome, une page leur est consacrée, et nous apprend que chaque bloc cubique mesure 12 centimètre de côté, pour 17 centimètres de haut, et pèse 3 kilos !

Ils offrent plusieurs avantages que l’on aurait tendance à oublier puisque l’on voit plus facilement les aspects négatifs : cela glisse, le sol est irrégulier, et les talons se prennent dans les interstices. Mais rappelons tout de même que ces pavés en plus d’être jolis, ne recouvrent pas totalement le sol, et laissent ainsi circuler l’eau. Ils s’adaptent aux irrégularités du terrain, et sont très très résistants.

A l’époque des carrosses, c’était fort pratique, bien qu’un peu bruyant… De nos jours, les sampietrini sont peu adaptés à la circulation des deux roues, ou  même des voitures… mais comme les Fiat 500 (les anciennes du moins), ils font partie du paysage romain, et personne (de sensé) ne voudrait les voir disparaître !

 

IMG_0336

Publicités

Rome – La basilique Saint-Pierre du Vatican

Bonjour à Tous. Aujourd’hui nous continuons notre balade au Vatican, et visitons l’intérieur de la basilique Saint-Pierre. La semaine dernière je vous ai emmenés à la découverte de la coupole (rattrapage par ici). Il est temps d’emprunter le chemin inverse, et de retourner dans la basilique, qui se visite gratuitement, et est à mon sens, un incontournable de tout voyage à Rome !

Ne soyez pas étonnés par la présence d’un sapin, ma visite date de décembre 2016 ! 🙂

*

Vaticano

 

L’accès se fait plus ou moins rapidement selon les jours et l’heure. Pour nous, cela n’a pris que quinze minutes pour entrer dans la basilique, et entamer notre visite de la coupole. Après être grimpés tout en haut, nous sommes redescendus dans la basilique, sans avoir à refaire la queue.

Attention toutefois, si en décembre la foule n’est pas très dense, en été il y a de fortes chances que les conditions soient différentes… Armez-vous de patience !

Il est possible de visiter la basilique, sans la coupole, et l’accès se fait alors par une file séparée.

 

Vaticano

 

Des audioguides sont proposés aux visiteurs, mais nous n’en avons pas pris car nous avions lu des articles avant notre visite, et prévu de lire le guide du Routard une fois sur place. Le Routard est notre guide attitré, où que nous allions. Nous ne jurons que par lui !

 

Vaticano

 

La basilique Saint-Pierre a beau être absolument gigantesque, sa taille ne choque pas nécessairement quand on pénètre à l’intérieur, car tout est à l’échelle. Ci-dessus, vous pouvez admirer le plafond du narthex, à l’entrée de l’édifice.

 

Vaticano

 

Il y a cinq portes qui permettent d’accéder à la basilique, dont la porte Sainte, faite de seize panneaux de bronze, qui n’est ouverte que lors des années Saintes.

 

IMG_0911

 

L’intérieur de la basilique est décoré en style baroque. Il est fait pour marquer les esprits et ne pourra absolument pas laisser indifférent !

Admirez les marbres de toutes les couleurs, et notez l’épaisseur des piliers… Cela ne ressemble à aucune autre basilique !

Rappelons que c’est ici que Charlemagne fut sacré empereur, le 25 décembre de l’an 800.

Notons également que parmi les nombreuses sculptures, se trouve la fameuse Pietà de Michel-Ange (à droite en entrant) qui est désormais exposée derrière une vitre, depuis qu’un desaxé l’a attaquée à coups de marteau en 1972, brisant notamment le nez de la Vierge.

 

IMG_0904

 

La basilique abrite les tombeaux de nombreux papes, et notamment celui de Jean-Paul II que vous pouvez voir ci-dessous.

 

IMG_0906

 

Retournons dans la nef, et signalons qu’au sol, en lettres d’or, sont indiquées les limites des autres basiliques, en fonction de leur taille.

Nous avons notamment repéré Notre Dame de Paris, qui ne mesure « que » 130 mètres de long.

 

IMG_0879

IMG_0901

IMG_0887

 

Le baldaquin réalisé par Bernini, est impressionnant… Réalisé en bronze, il culmine à 30 mètres au dessus de l’autel, et pèse 60 tonnes, soit plus de soixante fois ma Ford Ka (c’est pour voir ceux qui lisent tout). :-p

Le bronze qui a servi à la réalisation du baldaquin, provient notamment de statues du Pantheon, qui ont été fondues…

 

IMG_0881

IMG_0873

 

Il y aurait encore énormément à écrire sur la basilique Saint-Pierre, mais à un moment donné, il faut bien s’arrêter… alors je vous laisse avec quelques photos… en vous remerciant de votre fidélité, et de vos réactions qui me font toujours autant plaisir !

 

IMG_0880

IMG_0914

Détail de l’une des portes de bronze

IMG_0912

Narthex

Vaticano

La coupole, réalisée par Michel-Ange

IMG_0853

Vaticano

A presto! 🙂

Basilique Saint Pierre de Rome

La Basilique Saint Pierre de Rome, que l’on devrait plutôt appeler Basilique Saint Pierre du Vatican d’ailleurs, est l’église principale du catholicisme. C’est la plus grande de toutes.

IMG_0810

Elle est construite à l’emplacement du tombeau de l’apôtre Saint Pierre, à proximité du cirque de Néron, où Saint Pierre et de nombreux chrétiens furent suppliciés.

Vaticano

La construction de la basilique fut voulue par l’Empereur Constantin, et débuta en 319. Il est probable qu’avant cela, une petite église ait existé au même endroit, à partir du IIème siècle.

La basilique actuelle a toujours été immense et richement décorée. Mais elle a connu différents agrandissements et embellissements au cours des siècles.

Vaticano

Au XIV ème siècle, les papes s’étaient installés à Avignon (le palais des papes est à voir également si vous vous rendez à Avignon, car il est sublime), et avaient donc délaissé Rome. En y revenant, un siècle plus tard, ils retrouvèrent une basilique quasiment en ruine, qu’ils préférèrent reconstruire totalement, plutôt que restaurer.

La nouvelle basilique fut consacrée en 1626, mais les travaux continuèrent sur plusieurs siècles.

L’accès à la basilique est surveillé par les Gardes suisses, en costumes traditionnels reconnaissables d’entre tous… La légende veut que ces uniformes aient été dessinés par Michel-ange, mais ce n’est pas bien certain.

IMG_0916

***

Visiter la basilique

Parfois l’attente pour visiter la basilique peut être très très très longue. Mais nous avons eu de la chance, lors de notre visite, le 26 décembre en milieu de matinée, nous n’avons mis qu’une quinzaine de minutes pour passer les contrôles de sécurité. Il est possible de pénétrer dans la basilique, gratuitement, ou d’opter pour une visite plus complète, qui inclut la découverte de la coupole. Dans ce cas, deux options s’offrent à vous :

*monter tout à pied pour 6 €

*emprunter l’ascenseur et terminer à pied, pour 8 €

Entre nous, il n’y a pas un grand intérêt à prendre l’ascenseur, car celui-ci permet d’éviter les premiers escaliers, qui sont de loin les plus praticables. Ce sont des marches bien régulières et larges, alors qu’en fin de parcours, il y a des escaliers en colimaçon beaucoup plus étroits.

 Dans tous les cas, il faut grimper les derniers étages à pieds, et il faut parfois se pencher. Mon 1,70 m se faufilait assez aisément, mais au delà cela devenait un peu plus sportif, car il fallait s’incliner, et faire attention à la tête !

Je vous rassure, à moins d’être un peu claustrophobe ou de détester les escaliers (surtout en colimaçon) cela reste largement faisable. Nous avons vu des personnes relativement âgées monter à la coupole, quitte à faire des pauses dans des petits recoins.

Bref, l’ascension est faisable, et surtout… cela vaut le coup de faire l’effort…

Vaticano

Pouvoir approcher d’aussi près les mosaïques qui ornent les murs de l’édifice se mérite… On découvre bouche bée que ce que l’on avait pris pour de magnifiques peintures, est en fait un ensemble de mosaïques, toutes plus fines les unes que les autres…

Vaticano

Vaticano

On peut aussi bien-sûr, admirer la nef depuis le dessus…

Vaticano

Et puis l’on peut continuer l’ascension, pour atteindre l’extérieur…

Vaticano

IMG_0848

On peut alors approcher les apôtres, qui nous tournent le dos…

IMG_0829

Admirer les jardins du Vatican en mode oiseau…

IMG_0816

Un visiteur a dû s’en vouloir d’avoir mal tenu son téléphone, qui est allé glisser le long du toit, et terminer sa vie tout seul, derrière les grilles de sécurité… Pauvre de lui !

IMG_0809

Depuis la coupole, on réalise à nouveau que la place Saint Pierre est un chef d’oeuvre d’harmonie…

Et puis on entame la descente, par un chemin séparé, pour se rendre dans la basilique et continuer la visite (les gens qui grimpent à la coupole, et ceux qui repartent ne se croisent pas)…

Je vous donne rendez-vous jeudi prochain, pour la visite de l’intérieur de la Basilique !

Rome – Le Vatican

Buongiorno chers lecteurs ! Je vous retrouve aujourd’hui avec un article qui nous emmène à Rome, ou plus précisément au Vatican, que j’ai eu le plaisir de visiter en décembre…

*

Un État indépendant

 

Le Vatican est un État dans l’État. En effet, cette cité englobée dans la ville de Rome, est indépendante, et placée sous l’autorité du Pape, qui y règne en monarque. Sa superficie de 0,44 km² en fait le plus petit État du monde, plus petit encore que Saint Marin (61 km² et des brouettes) et Monaco (2,02 km²) !

Fait amusant qui m’a interpellé en arrivant place Saint-Pierre (moins interpellé que la beauté générale de la place bien-sûr), le Vatican possède sa propre Poste, avec des bureaux situés de chaque côté de la place Saint-Pierre, et différentes boîtes aux lettres. Nous n’avions pas pensé à les utiliser, et avons ensuite regretté de ne pas avoir posté nos cartes postales depuis le Vatican, pour le côté original !

IMG_0921

 

***

Un peu d’Histoire…

C’est en 1929 que l’État de la cité du Vatican a vu le jour, avec la signature des accords du Latran. Ces accords ont permis de fixer les relations entre l’Italie et la papauté. C’est par eux qu’a été fixé le fait que la religion catholique apostolique et romaine est la seule religion de l’État italien.

IMG_0928

La Place Saint-Pierre (et j’accorde même un P majuscule à Place tellement elle est belle !)

On ne peut aller à Rome sans visiter le Vatican, et en particulier la Place Saint Pierre. Cette place s’étend au pied de la basilique du même nom, plus grande basilique jamais construite…

Elle est ovale, et a été conçue par le Bernin, sur commande du pape Alexandre VII.

Il s’agit d’un chef d’oeuvre d’harmonie, organisé autour de deux portiques qui forment comme des bras, entourant la foule. La place symbolise une sorte d’entrée vers la basilique. C’est ici que se réunissent les croyants lors des bénédictions urbi et orbi du pape, à l’occasion des grandes fêtes religieuses. Nous aurions pu tenter d’y assister puisque nous étions à Rome au moment de Noël, mais ce n’était pas notre priorité, car nous avions beaucoup d’autres projets, et fort peu de temps…

 

Vaticano

Au milieu de la place, l’obélisque du Vatican, ornais autrefois le cirque de Néron. Il a été transféré là au XVI ème siècle. Si vous visitez Rome, vous pourrez constater que la ville est truffé d’obélisques égyptiens. C’est assez surprenant !

IMG_0810

Au sol, entre l’obélisque et les fontaine, un petit disque indique le point précis où se placer pour ne voir qu’un seul rang de colonnes, au lieu des quatre réellement présents…

Il y a généralement quelques personnes qui attendent pour essayer, et du coup on ne peut pas camper là indéfiniment, mais l’attente n’est pas bien longue, et c’est amusant de constater comme tout a été bien pensé, de façon géométrique…

Vaticano

Nous avons adoré nous promener place Saint-Pierre et prendre des dizaines et des dizaines de clichés. Il faut dire que l’endroit s’y prête bien. L’harmonie de cette place surprend forcément…

Vaticano

A la tombée de la nuit, nous l’avons trouvé encore plus belle…

Vaticano

Vaticano

Vaticano

Vaticano

Nous n’avons pas regretté de consacrer une large partie de notre court séjour romain à la visite du Vatican. Nous sommes en effet venus sur la place en soirée, avant de revenir le lendemain, pour visiter la basilique, et monter dans la coupole. Nous n’avons en revanche pas visité les musées du Vatican et la très réputée chapelle Sixtine. En effet, l’attente pour y accéder est très longue, et cela aurait été dommage pour nous, de perdre du temps que nous n’avions pas, à faire la queue !

Vaticano

Vaticano

Vaticano

 

Enfin, oui nous avons vu les gardes suisses qui veillent sur la sécurité du Vatican et de son principal habitant (oui, le Pape). L’un d’eux a même répondu au « coucou » d’un enfant, ce que nous avons trouvé vraiment sympa !

 

IMG_0918

 

Ainsi s’achève notre petit tour Place Saint-Pierre, mais je vous propose de le reprendre ultérieurement, pour découvrir l’intérieur de la basilique…

A bientôt !