Let’s go to… Milano!

Milan est une ville que j’aime beaucoup. Ce n’est pas la plus belle d’Italie, loin de là. Mais elle a quelque chose de spécial, qui la distingue de toutes les autres.

Milan est énorme et toute petite à la fois. Elle se visite facilement à pied, et l’on peut sans trop de difficultés la traverser, aller d’un bout à l’autre, en prenant si besoin le tram ou le métro, si les jambes commencent à fatiguer.

Milano (44)

Milano (155)

L’on n’a pas la sensation de ne jamais pouvoir en faire le tour, comme c’est le cas à Paris par exemple. En revanche, si l’on commence à visiter les musées, le château, la scala, les églises, alors là en effet il faudra beaucoup beaucoup beaucoup de temps !

Car la vie culturelle de Milan est tourbillonnante. Vous trouverez toujours un musée, une expo, à aller voir. Et si ce n’est pas votre dada, alors vous pourrez vous rabattre sur l’admiration des vieilles pierres, lever le nez pour regarder les bâtiments, ou découvrir l’impressionnant cimetière monumental.

Milano #Lombardia #Italia #Milano

Si vous avez vraiment envie de loger à Milan-même, prévoyez un budget assez conséquent, car même en août, la nuit d’hôtel n’est pas donnée… Nous n’avons jamais sauté le pas, car nous avons un peu des oursins dans les poches… Notre solution est de loger à quelques kilomètres de là, et de prendre le train, puisque celui-ci n’est pas cher en Italie ! Depuis notre point de chute à Domodossola, il faut une heure de train environ, et 20 € par personne pour un aller-retour. Cela solutionne aussi la question du stationnement.

Milano #Lombardia #Italia #Milano

Petit aperçu de la gare Milano Centrale

Milano #Lombardia #Italia #Milano

Sephora, Milano Centrale

 

Milan est grande. Milan est haute.
Ses bâtiments sont hauts et nous font sentir tous piccoli, tous minuscules. Le meilleur exemple est la Cathédrale (le fameux Duomo) qui se dresse, immense et toute fine à la fois, avec ses flèches de pierre qui paraissent percer les nuages.

Milano (153)

Le duomo est la troisième plus grande église du monde, après Saint-Pierre et Notre Dame du Siège, à Séville.

Milano #Lombardia #Italia #Milano

***

Avant de nous rendre au Duomo, nous voulions découvrir le Bosco Verticale, un duo de bâtiments d’habitation sur lequel poussent presque une centaine d’espèces végétales différentes, créant à elles seules un véritable écosystème.

C’est une forêt qui grimpe depuis les balcons des appartements ; une forêt d’un hectare, sur 80 et 112 mètres de haut ! Les arbres, arbustes et plantes ont été cultivés au sol, dans des pépinières, puis hissés sur les balcons, avec leur bloc de terre, une fois le bâtiment construit.

On trouve des chênes, frênes, hêtres, des oliviers, des pruniers, des cerisiers, tous sélectionnés selon différents critères, notamment celui de ne pas être allergènes… logique !

Milano (19)

Milano #Lombardia #Italia #Milano

Milano (23)

Milano (31)

Les deux tours en elles-mêmes sont impressionnantes, mais nous nous attendions à être plus impressionnés encore. Il faut dire qu’il y a de nombreux bâtiments milanais qui sont très verts, avec des arbres sur les toits et balcons. Du coup ces immeubles ne nous ont pas totalement coupé le souffle.

Je pense qu’il serait intéressant de le voir au printemps, quand les fruitiers sont en fleurs… Et j’aimerais aussi découvrir comment il va évoluer, et si les ménages qui y sont installés sauront cohabiter avec les autres occupants, les petits animaux et insectes qui font partie de cet écosystème…

Le nouveau quartier auquel appartiennent ces drôles de tours est superbe. Il s’agit de la Porta Nuova et il est en pleine mutation. Je vous en parlerai plus en détails…

Si vous avez l’occasion de le visiter, je pense qu’il vaut le détour !

Milano #Lombardia #Italia #Milano

Milano #Lombardia #Italia #Milano

***

Revenons-en au Duomo à présent…

Depuis le parvi, on se brise la nuque à le contempler. Mais ce n’est à mon sens qu’en montant sur la terrasse, que l’on peut réellement goûter toute la beauté de l’édifice.

Milano #Lombardia #Italia #Milano

Milano #Lombardia #Italia #Milano

Construit sur les vestiges de deux édifices ravagés par un incendie (la cathédrale Santa Maria Maggiore et de la basilique Santa Tecla), la Cathédrale est sortie de terre en 1386. Sa construction s’est étalée sur plusieurs siècles, et a été rendue compliquée notamment par les difficultés à acheminer d’énormes blocs de marbre rose depuis la Toscane.

Des chars en bois tirés par des bœufs étaient utilisés pour cette tâche particulièrement ardue.

Au sommet de l’édifice, une statue en cuivre doré de la Vierge culmine. Les milanais la surnomment affectueusement « La Madonnina » (la petite Madonne).

Milano (55)

***

Milano (63)

Visiter les terrasses…

L’entrée dans le Duomo est gratuite. Mais il y a des sections payantes, notamment l’accès aux terrasses. Comptez 7 € par personne à pied, 12 € en ascenseur.

En août, nous n’avons pas patienté longtemps pour pouvoir accéder à l’escalier. Pendant que nous faisions la queue pour passer les contrôles; nous pouvions visionner des pubs sur l’écran géant qui recouvre une partie de la façade… J’ai beau avoir vu ces écrans publicitaires une bonne dizaine de fois, à chaque fois je me dis que c’est tout de même surprenant sur un édifice religieux.

Bon, ne crachons pas dans la soupe. Dans un pays aussi riche en monuments que l’Italie, recevoir l’aide des grandes marques pour entretenir le patrimoine n’est pas forcément une mauvaise chose…

Pour en revenir au Duomo, si vous avez de bonnes jambes, préférez la montée par les escaliers. Elle n’est pas compliquée car les marches sont régulières.

Milano (68)

Milano (90)

Milano (111)

Milano (119)

Certes il faut parfois se serrer un peu car l’on croise les gens qui redescendent, mais il n’y a rien d’infaisable.

Et puis on profite vraiment de l’expérience, bien plus qu’en montant par l’ascenseur !

Seul point un peu dommage, l’on ne rejoint pas l’intérieur de la cathédrale ensuite. Si on desire visiter l’intérieur (gratuit), il faut refaire la queue depuis le parvis, et cela peut être long… En août les milanais ont massivement quitté la ville, et les touristes sont moins nombreux qu’en juillet. Ne vous attendez pas à une file d’attente comme pour voir le David de Florence. Mais ne pensez pas entrer dans le Duomo comme à la Foir’ Fouille !

Milano (117)

Milano #Lombardia #Italia #Milano

Une cathédrale en dentelle de pierre…

***

Juste à côté du Duomo, les galeries Vittorio Emmanuele II sont un incontournable de Milan. Prada, Vuitton, Versace, Borsalino, Tod’s, ce n’est pas là que vous ferez vos menues emplettes (a priori). Mais vous pourrez en revanche admirer le sol en marbre coloré ainsi que le superbe plafond en verre.

Milano #Lombardia #Italia #Milano

Giuseppe Mengoni fut chargé de la construction, qui dura onze ans (de 867 à 1878) et s’acheva par l’arc de triomphe, qui donne sur la place du Duomo.

Certains trouvent incroyablement chic de boire un espresso chez Gucci. Mais honnêtement, je doute qu’il soit meilleur que dans les autres cafés milanais, où bien sûr on boit de délicieux cafés dignes de ce nom.

Milano #Lombardia #Italia #Milano

 

Petite astuce culturelle, évitez le cappuccino l’aprem… Celui-ci se boit au petit-dèj uniquement… allez, jusqu’à 10-11 heures admettons. Mais pas plus tard. Ensuite mieux vaut passer à l’espresso, au café d’orge (orzo), ou au café froid préparé au shaker (shakerato) s’il fait chaud !

Le shakerato peut être sucré d’office. Si vous le préférez sans sucre précisez-le bien à la commande, en demandant un « shakerato amaro » !

Milano #Lombardia #Italia #Milano

Nous avons apprécié un bon café servi avec le sourire et un mot gentil du serveur, à quelques rues du Duomo, chez J&B (1,50 € le café, avec recommandations de Tripadvisor et autres guides). L’endroit propose aussi des sandwichs (5 €), et plus globalement de la petite restauration.

Une fois le café avalé, on peut continuer et se lancer dans une activité parfaitement recommandée à Milan : le shopping !

Pour le shopping des classes moyennes, le Corso Buenos Aires est tout indiqué. Là, on trouve les boutiques des chaines : OVS (fringues, make up), Kiko, … Je vous recommande Kasanova pour les petits objets de la maison pratiques, sympas et peu coûteux !

Milano #Lombardia #Italia #Milano

J’espère que la visite vous aura plu. Il y a énormément de choses à écrire sur Milan. J’aurais pu vous parler des quartiers divers et variés, et notamment du quartier chinois. J’aurais pu vous présenter le cimetière monumental, les trams en bois, le châteaux de Sforza. J’aurais pu aussi vous dire que Milan est une ville étonnamment verte, qui compte de nombreux parcs. Mais cela aurait été très très long. Alors je vais m’arrêter ici, et vous proposer d’autres billets par la suite… Merci à tous pour vos lectures et votre fidélité !

Bologne, suite et fin de la visite

Ciao ciao, je vous retrouve aujourd’hui pour terminer notre petit tour de Bologne… Si vous avez raté le premier épisode, vous le retrouverez ici…

***

Bologna

Je regrette un peu de ne pas avoir profité au maximum de mon séjour express à Bologne. En effet, nous avons fait étape pour une seule journée dans la capitale émiliane, et j’étais fatiguée par les précédentes visites. Donc j’ai un peu traîné les pieds lorsqu’il a s’agit de visiter. C’est dommage, parce-que Bologne est une ville énorme et qu’il y avait beaucoup beaucoup de choses à voir. Je pense que la visite peut s’effectuer sur une journée, mais qu’à moins d’être vraiment en top forme, et prêt à arpenter la ville non-stop, il vaut mieux opter pour une étape de 48 heures !

Bologna #Italia #Emilia

Bologne vous surprendra par la hauteur de ses bâtiments, et par la présence de nombreuses tours médiévales…

*

Etape obligée lors d’une visite de Bologne : le Palazzo communale, siège actuel de la mairie. On l’appelle également Palazzo d’Accursio, en référence à Accursius, juriste et maître de droit à l’université de Bologne.

On y entre gratuitement, et se balade à l’intérieur des pièces ouvertes au public. Mieux vaut faire une petite recherche avant de s’y rendre, pour savoir un peu de quoi il retourne, ou emporter le Routard, comme nous… Car je n’ai pas le souvenir d’avoir vu de nombreux panneaux explicatifs.

Bologna - Palazzo Communale

Bologna

Bologna

Initialement il accueillait quelques services municipaux, mais servait surtout à conserver les céréales destinées aux habitants de la ville.

Bologna #Italia #Emilia

Le Palazzo se compose de différents bâtiments, organisés autour d’une cour à arcades. J’ai trouvé l’agencement de la cour intéressant, car du mobilier urbain en pierre a été mis à disposition du public. Cela s’intègre très bien dans l’espace, et donne un côté très sympathique. Les gens s’installent sur les bancs de pierre, et profitent du wifi gratuit dans un cadre plutôt agréable…

Bologna

Bologne

Sur la façade, on peut admirer une Vierge à l’enfant de Niccolò dell’Arca, qui date du XVème siècle.

Bologna

L’on peut profiter d’une jolie vue sur la place devant la basilique San Petronio, qui rappelons-le, n’a jamais été terminée, et a donc une apparence assez originale…

Duomo di Bologna

Le palazzo communale se visite gratuitement, comme j’ai pu vous le dire précédemment, à l’exception d’une partie musée, que nous avons laissée de côté.

On peut découvrir la salle Farnese, richement décorée… C’est là que l’empereur Charles Quint fut couronné en 1530. Les peintures racontent l’histoire de Bologne, du Moyen-Âge au XVIIème siècle…

 

***

Tours médiévales

A l’époque médiévale, il était bien vu pour les riches familles de Bologne, de faire ériger une tour, la plus haute possible, pour figurer son prestige… C’était à qui aurait la plus grande… (uhuh, classique !).

On dit qu’il y avait plus de 100 tours dans la ville, mais aujourd’hui il n’en reste qu’une petite vingtaine, dont les deux plus connues sont la Torre ASINELLI, construite à partir de 1109 par la famille du même nom, et sa voisine, la très penchée Torre GARISENDA. Ensemble, on les désigne sous le surnom « le due torre » (les deux tours).

 

 

Sur la place Nettuno, se trouve une imposante et magnifique statue de Neptune, réalisée en 1566 par Jean de Bologne. C’est une statue de bronze. Mais malheureusement, lors de notre visite, elle était en rénovation et nous ne l’avons absolument pas vue…

Bologna #Italia #Emilia

Petit aperçu de la place by night, un soir de cinéma de plein air, avec la basilique en fond…

***

Ainsi s’achève notre visite de Bologne. Si vous avez aimé la balade, alors je vous invite à revenir pour découvrir d’autres étapes italiennes très bientôt ! BACI !

Ici vous trouverez mon bon plan pour trouver un hôtel à Bologne...

Balade dijonaise

DIJON est désormais ma capitale régionale, puisque « ma » Franche-Comté a fusionné avec la Bourgogne. J’ai beau habiter Besançon, je ne suis pas rancunière, et continue de me rendre de temps en temps à Dijon

J’étais déjà allée plusieurs fois à là-bas, mais toujours soit pour des spectacles, soit pour du shopping, ce qui explique que je n’avais jamais pris le temps de visiter le centre ville.

Cette fois-ci, nous avons décidé de découvrir le centre de Dijon, et nous ne l’avons pas regretté car c’était bien joli !

D’ailleurs, nous avons réalisé qu’une journée complète n’aurait pas été de trop pour tout voir.

Dijon #Bourgogne #France

Nous avons commencé par nous promener sur la place Président Wilson, très agréable avec sa jolie fontaine (vous avez vu l’arc en ciel ?) et son kiosque. L’endroit est vraiment plaisant, et même en ce samedi matin d’automne, par 4°C, les dijonais s’y baladaient, certains faisaient leur footing,…

Dijon #Bourgogne #France

A côté de la place, se trouve l’église Saint Pierre. Elle date du XIXème siècle « seulement » mais est très jolie avec son clocher pointu. Nous n’avons vu que l’extérieur, car l’homme voulait que nous ayons suffisamment de temps au centre ville, et a préféré que nous changions de secteur.

Dijon #Bourgogne #France

***

Dijon

L’église Saint Michel est probablement plus connue… Elle est déjà belle d’extérieur, mais c’est l’intérieur qui m’a le plus séduite. En effet, on y trouve de nombreux éléments en bois sculptés. Le mariage du bois et de la pierre est assez inhabituel. L’ensemble est très beau, puisque le bois vient comme réchauffer la pierre…

Dijon

Dijon

Les boiseries sont dues au sculpteur sur bois Jérôme Marlet (1731-1810).

Dijon

Dijon

***

À quelques pas de l’église, nous sommes tombés sur une Expo temporaire (et gratuite) de sculptures de François et Sophie RUDE. Les sculptures en elle-mêmes sont impressionnantes. Le lieu dans lequel elles sont présentées les met totalement en valeur…

Dijon

Dijon

Dijon

***

Le temps était limité et nous n’avons pas pu poursuivre notre balade, mais nous nous sommes promis de revenir, car nous avons été un peu dépités de devoir rentrer alors qu’il y avait encore pas ma de choses que nous aurions aimé découvrir…

Dijon

Dijon

Dijon

Dijon

Nous savons désormais que Dijon vaut le coup d’œil, et nous prévoiront une visite en bonne et due forme !

Dijon

 

Et vous, connaissez-vous Dijon ? Avez-vous envie de découvrir la ville autrement qu’en mangeant sa fameuse moutarde ? 🙂

 

Dijon

Toison d'Or #Dijon

Ci-dessus, un aperçu du centre commercial de la Toison d’Or.

Dijon

A Dijon, on trouve aussi des maisons à colombage !

Dijon

#Dijon

Besançon à l’heure de Noël

Ma ville n’est pas forcément connue et reconnue pour ses décorations de Noël. Sa voisine Montbéliard est plus fréquentée pour le marché de Noël. Malgré tout, un petit tour en ville une fois la nuit venue, n’est jamais désagréable, pour voir les belles illuminations, et retomber un peu en enfance…

Voici un petit aperçu de Besançon by night en ce mois de décembre…

Besançon - illuminations 2016

Ici nous sommes dans la rue de la République, à côté de la médiathèque.

Quelques mètres plus loin, la place principale, place du 8 septembre, que tous les bisontins appellent en réalité Place St Pierre, nous découvrons de bien jolies illuminations, et la grosse nouveauté cette année… les jeux de lumières sur les façades !

Besançon - illuminations 2016

Besançon - illuminations 2016

Cela me rappelle de loin, la fête des Lumières de Lyon… de loin, parce-qu’ici les éclairages sont fixes. Mais malgré tout, nous avons trouvé que c’était réellement joli, même si… sur certains monuments, les logos des sponsors auraient gagnés à se la jouer plus discrets…

Vous noterez que sur l’église, il n’y a pas de logos. C’est plutôt sympa, car en Italie cela ne choquerait plus personne par exemple !!

Besançon - illuminations 2016

Place Pasteur, les flocons de lumière tombent sur les gros logos du Crédit Agricole et de Monop. Les passants sont émerveillés, mais beaucoup se moquent des sponsors qui piquent la vedette aux sapins…

Besançon - illuminations 2016

Même chose sur le pont Battant, au milieu des cadeaux du Père-Noël, un gros logo du Crédit Agricole s’est glissé… C’est peut-être le livret A ouvert par Mamie pour les petits-enfants qui ont été bien sages ?!! Qui sait !

Besançon - illuminations 2016

A Granvelle, comme tous les ans, il y a le marché de Noël. Si vous voulez une tartine de fromage chaud, des churros, du vin chaud, ou des objets d’artisanat, c’est par ici qu’il faut vous rendre… Un petit train de Noël est également installé pour amuser les enfants.

Besançon - illuminations 2016

Besançon - illuminations 2016

Besançon - illuminations 2016

J’ai beau adore les marrons, je n’ai encore jamais goûté les marrons chauds… Un jour cela viendra !! Vous avez déjà goûté ? C’est bon ??

Besançon - illuminations 2016

Besançon - illuminations 2016

Hop retour place du 8 Septembre, où décidément la ville s’est donné beaucoup de mal… Les lumières se reflètent dans la fontaine.

Tiens, cela me rappelle que j’ai lu ce matin une petite info au sujet du sapin de Noël. Celui-ci a poussé en plein Besançon, et a été donné par une bisontine à la ville de Besançon. Vous trouverez tous les détails ici !

Besançon - illuminations 2016

Besançon - illuminations 2016

Besançon - illuminations 2016

Besançon - illuminations 2016

J’espère que la balade vous aura plu, et que vous n’aurez pas pris froid…

Je vous donne rendez-vous prochainement pour de nouvelles aventures ! 😀 En attendant, profitez bien de votre dimanche !!

Besançon - illuminations 2016

Besançon - illuminations 2016

Aoste ce n’est pas QUE le jambon !

Sur le chemin de retour de nos vacances, nous passions par Aoste. C’eut été dommage de ne faire que passer, et de ne pas nous arrêter pour découvrir la ville…

Les premiers stationnements que nous avons croisés étaient à 1,40 €/heure, mais en continuant, nous avons remarqué que dans certaines zones, on descendait à 0,80 €. Cela va tout de suite mieux…

Première impression, la ville fait très propre. Il n’y a aucun graffiti qui ne me saute aux yeux. Nous tombons rapidement sur un point d’informations touristiques, où nous prenons un plan de la ville. De toutes les villes visitées cet été (une petite quinzaine dans le nord de l’Italie), Aoste est la plus proprette, et de loin. Je ne dis pas que les autres étaient sales, loin de là, mais j’ai eu vraiment une sensation de ville bien soignée, ou tout est à sa place, sans graffiti, etc… Cela m’a réellement sauté aux yeux !

Pas vraiment besoin de plan pour découvrir Aoste car tout est bien fléché pour orienter les nombreux touristes et la ville n’est pas immense.

Ce qui nous surprend en cette fin de mois d’août, c’est l’impression d’une ville sans habitants, avec uniquement des touristes. Pourtant des habitants, il y en aurait au moins 35 000… mais où sont-ils ?!

1 (322).JPG

Les restos proposent des spécialités du coin, des menus touristiques, des pizze margherità à 8 € (oui pour l’Italie c’est un poil cher). On voit des magasins de souvenirs (0,40 € la carte postale) à tous les coins de rue.

Les monuments romains nous tentaient beaucoup mais l’entrée coûte 7 €… Dommage pour le théâtre romain, les remparts, l’arc Auguste et le cryptoportique… Vu que nous n’avons qu’une heure devant nous, nous laissons tomber car nous ne pourrons pas visiter comme il se doit…

AOSTE - Italia

Direction la Cathédrale ! En chemin on tourne dans des petites ruelles, d’où l’on peut apercevoir les vestiges romains. Finalement, nous en aurons un peu profité malgré tout… Nous ne sommes pas les seuls touristes à nous pencher et nous contorsionner pour essayer de voir les vestiges…

AOSTE - Italia

La cathédrale maintenant… De l’extérieur elle est superbe, avec un fronton orné de peintures. On s’attend à en prendre plein la vue. Mais en réalité l’intérieur est très simple… Il a été rénové… Trop, si vous voulez mon avis…

AOSTE - Italia

Au fond, des portes vitrées matérialisent l’entrée du musée (payant bien-sûr). Un espace a été aménagé, avec escaliers modernes, rampe et barrières, vers l’autel. C’est joli mais cela casse l’ambiance d’époque je trouve.

Les tableaux du chemin de croix sont intéressants, et on peut voir des reliques dans des coffres richement décorés.

1 (321).JPG

La crypte est jolie, mais elle aussi a été rénovée et a perdu son charme d’antan…

Au final, nous avons été légèrement déçus. Maintenant nous connaissons la cathédrale d’Aoste. Voilà… elle ne nous laissera pas un souvenir impérissable.

Aoste est une jolie ville, notamment car elle s’inscrit dans un chouette paysage de montagnes et que de beaux monuments témoignent de son passé romain. Mais comme à Vérone, trop de tourisme tue le touriste !

La ville nous a semblé trop lisse, trop rénovée et parfois trop factice, comme si elle avait été modelée pour le touriste lambda. Dommage… À refaire, nous aurions mieux fait de nous arrêter dans un village voisin, pour voir quelque chose de plus pittoresque !

 

AOSTE - Italia

Loin de moi l’idée de dire qu’il ne faut pas faire une étape à Aoste. Je dis simplement que je m’attendais à voir quelque chose de plus pittoresque…

La sauce à prise… Découverte de Bologne.

 

Quoi ?

Sauce / Bologne, on n’a plus le droit aux jeux de mots pourris sur son propre blog ?

Bon…

Aujourd’hui je vous glisse dans ma valise, et vous emmène avec moi au nord-est de l’Italie, à Bologne ! Bologne est la capitale de L’Emilie-Romagne, une région située dans la plaine du Pô. C’est une ville dynamique, notamment car elle abrite la plus ancienne université de l’occident, qui daterait de 1088 ! De nos jours, l’université de Bologne est encore au cœur de la vie bolonaise, avec quelques 100 000 étudiants, sur une population totale de 386 000 âmes !

***

Un po’ di storia… [un peu d’Histoire]

Ce sont les étrusques qui fondèrent la belle Bologne, en 534 avant Jésus Christ. Je ne vous détaillerai pas toute l’histoire de la ville, car je ne suis pas historienne, et verrais assez peu l’intérêt de paraphraser des sites qui ont déjà fait tout le boulot. En revanche, je vous propose un petit aperçu des sites qui valent le coup d’œil…

Bologne est une ville prospère et cela se ressent… Elle est le berceau de marques prestigieuses, parmi lesquelles Ducati, Lamborghini, ou dans un autre domaine, La Perla.

IMG_7707.JPG

***

Une GRANDE ville

Puisque Bologne est la capitale régionale, on pouvait s’attendre à visiter une grande ville. Mais malgré tout, j’ai été surprise ! Je n’imaginais pas que les bâtiments seraient aussi hauts, et qu’il y aurait autant de monde dans les rues, surtout en août. Après avoir visité Parme et Modène, le contraste a été saisissant !

Globalement j’ai trouvé la ville impressionnante et j’ai aimé le centre. Mais j’ai regretté plusieurs choses.

Déjà, il y a énormément de tags et de dégradations un peu partout. C’est sale et moche et là cela m’a particulièrement sauté aux yeux.

J’ai rarement eu cette impression en Italie, à part à Turin (je ne suis pas allée dans le sud du pays depuis le millénaire passé).

Ensuite, le centre est très joli mais dès que l’on en sort, les bâtiments sont communs, et la ville n’a plus vraiment de charme.

Enfin, dernier point, plusieurs fois le touriste doit payer, là où il n’en a pas l’habitude…

img_7862

***

Dans la basilique, il est interdit de faire des photos… sauf si l’on paye 2 €. Là on nous remet un bracelet en papier fluo et on devient autorisé à prendre des clichés. J’ai demandé si l’autorisation valait pour plusieurs appareils car nous avions chacun un appareil photo, un Ipod (super pour les panoramiques) et enfin une petite caméra sportive. Niet ! Le monsieur a carrément attaché le bracelet à l’appareil photo… Pas très sympa j’ai trouvé… Les autres visiteurs avaient généralement leur bracelet au poignet !

Je suis d’accord pour payer pour photographier, mais il y a des limites…

IMG_7828.JPG

Et pour ceux qui penseraient passer entre les mailles du filet, et faire des photos gratis, oubliez ! Un Monsieur sillonnait l’église pour repérer les contrevenants et leur demander « no photo ! ».

Ensuite, il faut payer 3 € pour admirer l’une des chapelles de la basilique (nous ne l’avons pas fait). Dans une autre église, rebelote, la visite d’une partie du bâtiment coûte 3 € !

Et enfin dans la troisième église de notre parcours, nous avons visité une crypte. Des panneaux indiquaient que l’on pouvait verser une offrande. Et un jeune homme le répétait dans toutes les langues à la sortie…

Je ne suis pas contre laisser une pièce ou deux pour aider à l’entretien et la restauration des églises. Régulièrement j’achète un petit souvenir ou allume une lumière en échange d’une pièce, mais je n’aime pas du tout le fait d’y être contrainte ou lourdement encouragée…

IMG_7740.JPG

Malgré tout, la visite de la basilique San Petronio m’a beaucoup plu. A noter, la façade n’est pas terminée, ce qui donne un effet vraiment original comme vous pourrez le voir sur la photo un peu plus bas… Et anecdote en passant : Les carabiniers qui nous ont contrôlé à l’entrée nous ont lancé un « vive la France ! » qui m’a bien amusée.

Régulièrement j’avais le réflexe de sortir mon appareil photo, avant de me raviser… Mais heureusement vous pourrez voir les photos de monsieur (quand il aura pris le temps de les charger sur Flickr) !

Le bâtiment surprend par sa hauteur. L’intérieur est particulièrement lumineux, en brique et marbre.

IMG_7840.JPG

C’est ici qu’en 1530, Charles Quint a été sacré Empereur du Saint Empereur Romain-Germanique.

On peut regretter le manque de panneaux explicatifs dans la basilique. Certes c’est un bâtiment religieux et pas un musée, mais malgré tout, il y a énormément de belles choses à voir et plusieurs fois je me suis interrogée. J’aurais bien aimé en savoir un peu plus…

Au sol, une sorte de barre en cuivre traverse la basilique. À midi, un rayon de soleil traverse les vitraux et se pause le long de la barre pour indiquer la date. C’est le Routard qui nous a appris cela…

Nous étions plusieurs clampins à marcher le long de la barre, le nez vers le sol… Mais nous n’avons rien vu. C’était un peu trop compliqué !! (Mais rigolo).

***

La place devant la basilique San Petronio ne m’a pas laissé un souvenir impérissable. Elle est belle, mais lors de notre visite, un cinéma de plein air y était installé et masquait une bonne partie des façades. D’autre part, la fontaine de Neptune était bâchée, pour travaux et nous n’avons pas pu l’admirer.

***

La piazza San Francesco m’a bien plus marquée, avec l’église du même nom (fermée car nous sommes arrivés en début d’aprem).

Des tombeaux en hauteur sont abrités par des petits bâtiments pointus. Ce sont des glossateurs (juristes).

La place est actuellement en travaux (décidément !) et sera rénovée pour donner plus de place aux piétons et à la végétation.

Bologne tombeau.JPG

***

À Bologne, on peut alterner visite et shopping. Les deux grosses rues commerçantes sont celle de l’Independenza et Ugo Bassi. On y trouve Calliope, OVS, Terranova, H&M, Bershka pour les fringues pas chères, Kasanova pour la maison, Wycon, Mac, et encore bien d’autres marques de make up…

IMG_7751.JPG

img_7756

Face à H&M, se trouve l’église San Pietro, dans laquelle il est possible de visiter la crypte (c’est ici que l’offrande est fortement recommandée). Dans l’église, des fenêtres au sol permettent de voir le sous-sol… On y accède via des escaliers et peut se promener sous le bâtiment… C’est très sympa…

img_7779

 

***

Nous avons également visité la Chiesa Santa Maria de Vita avant de rentrer manger pour ressortir by night !

Le soir de notre visite, il y avait du cinéma de plein air sur la place principale (je l’ai déjà écrit plus haut). Nous sommes passés pour voir l’ambiance. C’était noir de monde mais vraiment sympa !

***

A noter, Bologne est parfois rendue aux piétons, lors des T-days. Cela signifie que la zone centrale est interdite aux véhicules motorisés, et même si cela complique un peu la vie parfois, il faut reconnaître que c’est agréable quand on est à pieds !

En revanche, les vélos en libre-service sont réservés aux abonnés, et il n’y a pas de système pour les louer en temps que touriste, comme c’est le cas à Modène par exemple.

Ceci dit, le centre ville est bien desservi par les bus…

***

Je vous parlerai du Palazzo Communale dans un billet spécifique, car mine de rien je vous ai déjà dit pas mal de choses pour aujourd’hui, et il en reste encore beaucoup à dire ! A bientôt et merci pour vos commentaires ! BACI !