Visite de Strasbourg… by night !

Je vous avais déjà présenté la cathédrale de Strasbourg, lors d’une précédente virée alsacienne. Je ne vous parlerai donc pas de ce joyau de l’art gothique dans ce nouveau billet, et me contenterai de vous proposer quelques photos… Oui parce-que bon, vous parler de Strasbourg sans vous montrer la cathédrale, est tout bonnement impensable !

Strasbourg

Strasbourg

Strasbourg

A côté de la cathédrale, des sculptures récentes, représentant notamment une gargouille qui sort de terre en admirant l’édifice, ont attiré notre attention. J’ai trouvé la sculpture vraiment originale, et apprécié le fait qu’elle s’intègre dans l’espace en servant de banc… Elle est tout à fait à sa place au milieu des strasbourgeois et des touristes, qui dégustent une glace en regardant la cathédrale, flânent ou se bécotent sous les tilleuls…

Strasbourg

Strasbourg

Dommage que certains se sentent obligés d’ajouter leur trace sur des œuvres aussi jolies… mais bon, peut-on encore s’étonner ?

Strasbourg

A proximité de la cathédrale, la place Kleber est remarquable pour ses fontaines à jets, dans laquelle nous avons pu voir des enfants batifoler.

La place soit son nom au général strasbourgeois Jean-Baptiste Kléber, qui joua un rôle important lors des guerres de la Révolution française. On trouve sa statue au centre de la place, avec ses cendres conservées dans un caveau.

Strasbourg

Strasbourg

Au gré de notre balade, nous avons également aperçu le temple protestant, temple Neuf.

Et puis, nous avons rencontré l’église Saint Maurice, place Arnold, tout près d’un resto vegan dont je vous parlais dernièrement : VELICIOUS.

Avec son style néo gothique et son clocher très pointu, on la reconnait de loin (l’église, pas le resto vegan). Le soir, les enfants étaient nombreux à faire du vélo ou jouer au ballon sur la place, très agréable avec ses tilleuls qui apportent une ombre probablement bienvenue aux heures les plus chaudes !

Strasbourg

Strasbourg

Strasbourg

Nous ne nous sommes pas approchés de Saint Paul, que nous n’avons vue que de loin, depuis notre arrêt de tram.

Strasbourg

Strasbourg

Dans un tout autre genre, un peu de street art…

Strasbourg

L’intérêt de cette photo ne réside pas dans le logo jaune, mais bien dans la façade joliment peinte. Vous l’aviez deviné !

Strasbourg

Et voilà pour notre tour nocturne… Ce fut bref, mais il y aura une suite, diurne et bucolique ! A bientôt !

Rosazza, le village le plus mystérieux d’Italie…

Lorsque j’ai organisé nos vacances en Italie, j’ai cherché des hébergements peu coûteux, mais offrant un minimum de confort. Je voulais tracer un itinéraire partant du nord-ouest du pays, jusqu’à Modène ou Bologne…

Pour la première étape, j’ai trouvé un affitacamere, c’est à dire une chambre à louer, équivalent plus ou moins de nos Bed and Breakfast, à moins de 50 € la nuit. Il se trouvait dans la province de Biella, à Rosazza. Les avis étaient positifs, et le lieu semblait joli, donc j’ai réservé. [Un billet spécialement dédié à cet hébergement suivra prochainement.]

 

IMG_5951

Le village le plus mystérieux d’Italie

Ce n’est qu’après, en faisant des recherches sur le village même de l’affitacamere, et plus uniquement sur Biella, que j’ai découvert que nous allions avoir l’honneur de séjourner dans le village le plus mystérieux d’Italie !!

En effet, Rosazza est un tout petit village, qui compte une centaine d’habitants. Il est truffé de symboles maçonniques et ésotériques !

 

Rosazza Italia

 

 

Federico Rosazza Pistolet, est né à Rosazza le 4 mai 1813, et a fait du village ce qu’il est aujourd’hui… un lieu mystérieux.

Très attiré par l’occulte, encore plus après la perte de sa femme et de sa fille unique, Rosazza et son ami Giuseppe Maffei ont fait construire de nombreux monuments et symboles dans tout le village.

L’on peut s’amuser à les découvrir au hasard d’une balade, ou suivre la carte affichée à la mairie, pour essayer d’en rater le point possible.

IMG_5918

Pour les amoureux de nature et de rando…

Rosazza est niché dans la Vallée du Cervo, ce qui lui confère déjà une ambiance particulière. Les habitations sont traditionnelles, avec des toits en ardoises. Et c’est ici, entourés par les Alpes, que Rosazza et Maffei tenaient leurs réunions secrètes…

Il est possible de se balader dans la nature, et de séjourner au refuge Madonna Della Neve (mais nous ne l’avons pas fait). Pour plus d’infos : Cliquez ici.

La balade à Rosazza même, nous a énormément plu. Nous avons fait une première excursion le soir de notre arrivée, dans les petites ruelles, et à proximité du château, et avons continué nos découvertes le lendemain…

IMG_6054

Il y a à Rosazza, une église, un château, une mairie, et un cimetière monumental, tous marqués par des symboles bien particuliers. Le Château avec sa tour, était la résidence d’été de Federico Rosazza. Ses murs avaient été traités à l’acide nitrique, pour leur donner un aspect antique, comme celui des monuments du site de Paestrum (Italie du sud).

IMG_5909.JPG

 

L’arche à l’entrée est faussement en ruine.Et ce sont des dates fantaisistes que l’on peut lire sur la façade.

 

IMG_6130

Malheureusement (ou peut-être heureusement en fait) le château ne se visite pas. On peut uniquement admirer l’extérieur. Et si j’écris « peut être heureusement » c’est parce-qu’en réalité, le fait que l’on ne profite pas des monuments de Rosazza pour attirer le touriste et le faire ouvrir son porte-monnaie fait que Rosazza vaut vraiment la visite !

Il n’y a pas de marketing autour du village et de sa spécificité. Pas de visites guidées, de touristes qui flashent à gogo, de cartes postales, etc… Ici on vient admirer les curieux monuments, profiter de la nature, et basta !

IMG_5942

IMG_5984

Le cimetière monumental a été souhaité en 1874 par Federico Rosazza Pistolet. Les tombes de l’ancien cimetière y ont été transférées à partir de 1876.

IMG_6040.JPG

***

L’église possède un étonnant plafond constellé, dans lequel on reconnait sans difficulté la Grand Ourse, la Petite Ourse, la Voie Lactée et la Croix du Sud.

IMG_6073

IMG_6086

 

Rosazza est mystique, Rosazza est également sauvage. La nature y a gardé ses droits, et l’endroit est parfait pour se reposer et se ressourcer.

Les images qui illustrent ce billet ne sont pas libres de droits. Il est interdit de les réutiliser sans autorisation. 

Retour dans les années 20 avec l’hôtel Gatsby de Chassieu ! [escapade insolite]

J’aime bien suivre les ventes de Voyage Privé, et nous organiser de temps en temps un petit week-end à quelques heures de route de chez nous, histoire de nous dépayser quelque peu à moindre frais ! J’avais trouvé il y a quelques mois, une offre intéressante : 70 € la chambre double, petit dèj inclus et parking gratuit, à Chassieu, juste à côté de Lyon. L’Hôtel était original, puisqu’il s’agissait du Gatsby, un hôtel qui s’autoqualifie d’ « extravagant ».

C’est un 4 étoiles, implanté à proximité du parc des Expositions, Eurexpo. Il est entièrement décoré dans le style des années folles, et comporte un bar-restaurant, et une piscine extérieure chauffée !

***

De l’extérieur, le bâtiment est on ne peut plus classique… mais à l’intérieur…

 

Situation, Parkings

L’hôtel se trouve à Chassieu, dans une zone industrielle :

36 Rue des Frères Lumière, 69680 Chassieu

Deux parkings sont proposés aux clients, l’un ouvert, l’autre protégé par un portail. Nous n’avons pas demandé à nous stationner dans le parking clôturé car nous n’avions pas pris notre Maserati ce jour là, et que la C3 semblait suffisamment à l’abri sur le premier parking. 😉

 

Accueil

L’accueil est vraiment digne d’un 4 étoiles, avec du personnel tiré à quatre épingles, très poli, mais néanmoins fort sympathique. Le check-in s’est effectué très rapidement, tout comme le check-out.

View this post on Instagram

#Gatsby #allumettes

A post shared by Ana (@chiarastory) on

 

De nombreux équipements et services…

L’hôtel propose de nombreux équipements : salle de fitness (avec des appareils de cardio), flipper, jeu d’arcade, piste de bowling, billard, baby foot, animations au bar, salle de repassage (cherchez l’intrus !). Tout ceci est accessible gratuitement.

View this post on Instagram

La belle vie… #relax #Hôtel Gatsby

A post shared by Ana (@chiarastory) on

On peut prendre le petit-dèj en chambre, ou se faire livrer de quoi grignoter ou se désaltérer. On peut demander à être réveillé par le standard, emprunter un chargeur de téléphone, ou utiliser les adaptateurs mis à disposition dans les communs. On peut faire la crêpe sur les transats ou dans les petits fauteuils suspendus… Bref, il y a vraiment de quoi s’occuper dans cet hôtel, et se laisser chouchouter !

Seul petit hic, la piscine n’ouvre qu’à 10 h 00 et pour nous qui souhaitions profiter au maximum de notre séjour, pour nous promener à Lyon, cela faisait tard. Mon homme voulait néanmoins piquer une rapide tête, mais comme à 10 h 10 la piscine n’était toujours pas ouverte, il a renoncé, et nous sommes partis sans avoir pu mettre un orteil à l’eau.

 

***

La chambre

En arrivant dans notre chambre, nous avons pu trouver le plateau de courtoisie mis à disposition, avec une petite bouteille d’eau, du café soluble, deux sachets de thé Pagès, un paquet d’oursons en gélatine, etc…

 

 

Si les communs sont très bien décorés, dans le style des années 20, la chambre est plus classique. Les murs sont blancs, le sol moquetté, avec quelques touches orangées, et des objets design (notamment des appliques Tolomeo en guise de liseuses).

L’ensemble est propre (on notera quelques résidus dans les plis de la chaise, et un peu de calcaire dans la baignoire, mais rien d’ignoble.

J’apprécie tout de suite le miroir grossissant dans la salle de bain (pour mettre ses lentilles c’est le pied), et les flacons de produits L’Occitane.

La salle de bain est spacieuse, avec une baignoire équipée d’une vitre articulée. Cela évite d’en mettre partout si l’on souhaite s’y doucher. J’ai apprécié d’avoir du shampoing L’Occitane mis à disposition. En revanche, le flacon de gel douche était vide… donc je me suis lavée au shampoing. Cela marche aussi ! :-p

 

 

 

Il est possible de renoncer au ménage de la chambre si l’on reste plus d’une nuit d’affilée, et de recevoir en échange un bon pour une consommation au bar. Sympa et écolo non ? Nous ne restions qu’une nuit, donc n’avons pas pu tester, mais cela nous a semblé être une belle idée !

L’insonorisation nous a fait un peu peur, car nous entendions très distinctement les conversations de nos voisins de chambre, des allemands avec un enfant en bas âge. Ils parlaient très fort, et nous avons craint que cela dure jusque tard dans la nuit, mais heureusement cela n’a pas été le cas. J’ai dormi comme un bébé grâce aux boules Quies, et l’homme a quant à lui été réveillé par les voisins à 7 h 00… les aléas des nuits en hôtel je dirais…

***

Les communs

Je vous montre quelques détails de la déco des communs… c’est vraiment le point fort de cet établissement.

 

 

 

Un petit espace « bureau » est à disposition, gratuitement, sans avoir à demander la permission à qui que ce soit. Il y a deux ordinateurs de la marque à la pomme, et une imprimante, en libre service… Ce fut pour moi l’occasion de tester un Mac !

 

 

Plutôt originale et réussie cette déco, vous ne trouvez pas ?

Divers petits espaces sont aménagés pour permettre de se retrouver, de s’asseoir quelques minutes. Il y a un salon juste derrière la réception, et des chaises, bancs et fauteuils dehors, sur deux terrasses qui entourent la piscine.

 

J’ai apprécié les chargeurs d’appoint, avec adaptateurs, pour pouvoir redonner un coup de jus à mon smartphone !

***

Le bar, le resto, le petit-dèj 

Enfin l’hôtel dispose d’un bar-restaurant. Nous n’avons pas testé le resto, mais avons en revanche profité du petit déjeuner, proposé sous forme de buffet continental. Il coûte normalement 15 €/personne mais était inclus dans notre offre.

Au programme : pain blanc, pain aux céréales, chouquettes, viennoiseries, céréales (trois sortes, mais toutes sucrées), raisins secs, abricots secs, noisettes, dattes deglet nour, salade de fruits frais, pommes, oranges, kiwis, charcuterie, fromage, faisselle, yaourts, cafés, thés en sachets, café en cafetière électrique, lait, …

image

On pourrait juste regretter l’absence de pain complet, de muesli sans sucre et de banane, si vraiment on voulait chipoter. Mais franchement, il y avait largement de quoi se sustenter !

image

***

L’offre Voyage Privé valait réellement le coup, et je pense que nous pourrions nous laisser tenter à nouveau pour revenir chez Gatsby d’ici quelques mois. Tout n’était pas parfait, mais presque… et puis il serait intéressant de pouvoir tester la piscine à l’occasion d’un prochain séjour ! 🙂

Paris et les Grands Boulevards…

Avec mon homme, nous avons décidé de nous offrir un petit week-end de temps en temps, histoire de profiter de notre temps libre ensemble de façon optimale ! Fin avril, nous avions réservé une nuit d’hôtel à Paris via le site Ventes Privées.

image

Il s’agissait de l’hôtel Régina Opéra **** situé au 11 bis rue Mazagran, dans le dixième arrondissement. Les stations de métro les plus proches sont Strasbourg Saint-Denis (lignes 4,8 et 9) et Bonne Nouvelle (lignes 8 et 9).

Voici le site officiel de l’hôtel : ICI

Pour le côté pratique, l’hôtel est bien desservi, et nous avons pu utiliser le métro, sans aucun problème. En revanche, il n’y a pas de parking, et il faut s’en remettre aux parkings payants à proximité, à moins de trouver une place dans la rue. Nous avons trouvé une place facilement dans le parking payant, et bénéficié de -20 % grâce à un partenariat entre ce parking et l’hôtel (23 € pour environ 24 h de stationnement).

 

image

L’originalité de cet hôtel tient essentiellement dans la décoration des chambres. Elles sont ROUGES en référence à l’Opéra Garnier. Les chambres doubles sont équipées avec :

  • Un grand lit
  • Une salle de bains avec douche et sèche-cheveux (le sèche-cheveux est en réalité dans la chambre)
  • Une télévision avec chaînes thématiques
  • Wi-Fi gratuit
  • Coffre-fort
  • Mini-réfrigérateur pour les effets personnels avec une bouteille d’eau offerte par séjour
  • Téléphone

Un espace détente est à disposition dans les communs. Baptisé l’Entracte, il offre des boissons froides, et quelques gourmandises sucrées, à disposition des clients, et en libre-service, tous les jours à partir de 15 h 00. Nous ne l’avons pas testé, par manque de temps.

image

La chambre est jolie, pour peu que l’on aime la couleur rouge. La moquette est propre, et à part quelques cheveux que j’ai pu trouver par ci par là, je n’ai rien trouvé à redire sur la propreté.

Le lit était confortable, et mon homme a même trouvé un petit bonbon sur sa table de nuit (moi niet) :-p

Par contre, l’espace manque un peu… Voyez sur la photo ci-dessus, on peut à peine tirer la chaise sous le bureau pour s’y installer, en s’encastrant entre le bureau et le lit ! Pour notre petit dèj nous avons renoncé à nous asseoir car cela relevait de l’acrobatie !

Pareil dans la salle de bain, où le lavabo est réduit au strict minimum. Mais bon, pour un court séjour on s’en accommode. Des produits de courtoisie nous attendaient dans la salle de bain : gel douche, charlotte pour la douche, cotons tiges, savon…

Il y a un bar dans la rue de l’hôtel, donc nous avons mis nos boules Quies car un groupe de fêtards avait décidé de partager son enthousiasme de façon un peu bruyante. A part cela, RAS. Nous entendions parfois les voisins discuter, mais après notre journée de visite dans la capitale, il en fallait plus pour nous empêcher de dormir !

Enfin, l’accueil était très souriant et agréable. Et le petit-déjeuner ne faisait pas partie de notre formule, mais j’ai pu voir des gens manger des viennoiseries miniatures, du café, et du jus de fruit.

Pour le prix déboursé en promotion, nous avons fait une belle affaire, même si le parking vient alourdir considérablement la note… Difficile de trouver meilleur rapport qualité-prix pour une nuit à Paris ! L’hôtel a été refait tout récemment et en effet, il est en très bon état. Alors si vous avez l’occasion de profiter d’une offre promo à votre tour, je vous le conseille !

Petite virée strasbourgeoise…

Pour la première fois, j’ai réservé un petit voyage via le site Vente Privée, et plus particulièrement, Voyage Privé. Je regarde souvent les offres proposées mais je n’avais jusque là jamais trouvé d’hôtel particulièrement intéressant, jusqu’à cette offre d’Appart’City à Strasbourg Centre, à seulement 39 € la nuit pour deux.

IMG_1669[1].JPG

Le prix incluait une nuit en studio double, en hébergement seul. Le paiement se faisait à la réservation (j’ai réservé le 28/01 pour un séjour du 20 au 21/02) et la réservation était non-annulable et non-modifiable.

J’avais regardé à l’époque quel était le prix en réservant directement sur le site de l’hôtel, et le tarif Voyage Privé était plus intéressant (je gagnais 10 € environ, ce qui sur un total de 39 € n’est pas négligeable !).

***

Le studio

imageAppart’City, je n’avais encore jamais testé. Je suis plus habituée aux Ibis et Ibis Budget ! Le concept est pas mal. Comme le nom l’indique, ce sont des appartements situés en centre ville. Ils sont tous équipés d’une petite cuisine, d’un coin séjour, d’une salle de bain, et d’un coin nuit. Il y a différents niveaux de standing, mais nous avions choisi le studio double simple, le moins cher ! Pour une seule nuit, pas besoin de dépenser plus pour l’hébergement.

L’appart City Strasbourg Centre se trouve au 11 rue de Molsheim à Strasbourg même. Il y a une station de tram au pied de l’hôtel : Musée d’Art Moderne.

Le GPS nous y a amenés sans difficulté et nous avons contourné les sens uniques pour trouver l’entrée du parking. Le portail était fermé et j’ai gardé la voiture pendant que mon homme courait à la réception pour récupérer le badge. Nous avions téléphoné à la réception, mais il n’était pas possible de nous ouvrir à distance. C’est logique, et finalement cela constitue un gage de sécurité.

image

 

Le check-in s’est fait rapidement et avec politesse. On nous a remis le code du wifi (réseau fonctionnel y compris dans la chambre). On nous a aussi gentiment photocopié un plan de la ville et proposé des explications au besoin ! J’ai vraiment apprécié.

image

Nous sommes montés à notre étage en prenant l’ascenseur. Malheureusement, la carte magnétique n’a jamais voulu ouvrir la porte. Mon homme est redescendu à la réception et revenu avec le Réceptionniste.

J’étais un peu agacée par ce petit imprévu car j’avais hâte de filer aux WC et de me doucher pour ensuite enfiler ma tenue de glandouille, mais il fallait attendre que le réceptionniste nous ramène un nouveau badge… Voyant qu’une demi-heure plus tard il n’était pas revenue, j’ai quand-même pris ma douche…

 

***

 

Là, bon courage pour trouver où accrocher la serviette. Il y a un chauffe serviette, mais trop loin pour attraper la serviette depuis la douche (à moins d’avoir des bras de 2,50 m mais je ne suis pas Monsieur Chatouilles). J’hésite et laisse ma serviette au sol… Bingo, en sortant de la douche, de l’eau a fuité et mon linge est trempé.

IMG_1569[1].JPG

Sous la douche je vous laisse observer le manque d’emplacement pour poser les produits de base (gel douche et shampoo)… Certes un produit 2 en 1 est mis à disposition, mais… je ne pense pas être la seule à aimer utiliser mes propres produits, si ?

Bon. Malgré tout, malgré la couette tâchée, la moquette constellée de spots de toutes les couleurs, la chambre est cosy. On est crevés de toute façon donc on apprécie le grand lit sous la mansarde !

image

IMG_1581[1].JPG

Mais avant de profiter d’un sommeil bien mérité, on réchauffe quelques haricots dans la kitchenette !

IMG_1582[1].JPG

Dans notre studio double, la cuisine était équipée de plaques de cuisson vitrocéramique, d’un petit réfrigérateur, d’un four micro-ondes, mais aussi… d’un lave-vaisselle, et selon les studios, on trouve normalement soit une cafetière soit une bouilloire… j’ai bien cherché et nous n’avions ni l’une ni l’autre. Cela ne m’a pas gênée. Le micro-onde suffisait pour chauffer l’eau de mon thé !

Il y a aussi une hotte aspirante, de la vaisselle, et des ustensiles de cuisine (1 poêle et 2 casseroles notamment).

La cuisine est riquiqui mais elle est bien pensée et bien équipée !

Le wifi était gratuit et illimité, et on pouvait aussi se connecter en ethernet, c’est à dire par un câble. Les studios sont climatisés, ce qui ne nous a pas vraiment servi en février… Nous n’avons pas réussi à faire fonctionner le chauffage et avons donc opté pour la bonne vieille méthode qui consiste à enfiler un pull !

Il y avait la télévision, avec des chaines du satellite, un petit bureau, des rangements, et le téléphone.

IMG_1620[1].JPG

J’ai été déçue de constater que le ménage était fait de façon assez aléatoire. Le mur à côté du lit était tâché. J’ai pris une éponge et réussi à enlever les tâches suspectes… Ouf. Je vous ajoute des photos. Je sais que ce n’est guère ragoutant mais bon, si je veux que mon avis soit le plus complet et objectif possible…

Je ne demande pas une chambre neuve et repeinte entre deux clients mais les tâches suspectes sur le mur je n’aime pas bien cela surtout quand il est si facile de les effacer !

IMG_1605[1].JPG

Globalement, pour 39 €, je n’ai pas été déçue mais presque. Ajoutons que nous avons dû redescendre chercher notre badge car le réceptionniste nous avait oubliés. Le badge n’a jamais fonctionné donc nous avons laissé tomber…

Je ne pense pas choisir à nouveau cet hôtel, car j’aime quand la chambre est vraiment propre, et là j’ai été gênée par le manque d’attention portée aux détails. Certes nous n’avons pas payé cher, mais cela ne justifie pas tout… A noter également que nous avons entendu le mécanisme de l’ascenseur depuis la chambre, même en pleine nuit. Certes nous étions très fatigués donc cela ne nous a pas empêché de dormir, mais sans cela, ajouté au bruit du tram qui circule juste en bas de l’hôtel, il y aurait eu de quoi passer une nuit agitée.

Ceci dit, je vous rassure, notre séjour à Strasbourg s’est malgré tout très bien passé, et j’aurai le plaisir de vous proposer une petite visite dans un prochain billet… A bientôt !

IMG_2540

En attendant, je vous souhaite un joli week-end. Avez-vous des projets ?

Pour moi ce sera Salon de l’Auto à Genève, et bien-entendu je reviendrai avec pleins de photos pour vous faire un petit compte-rendu ! 🙂